Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Prévention et gestion des conflits au Burkina Faso : L’Observatoire national (...)

Prévention et gestion des conflits au Burkina Faso : L’Observatoire national fait le point de ses activités de 2021

Le Conseil national de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC) a tenu sa 5e session annuelle, ce mardi 14 décembre 2021 à Ouagadougou. C’est le secrétaire général du ministre de la justice, garde des sceaux qui a présidé l’ouverture des travaux, madame la ministre étant empêchée. Cette session a regroupé les membres statutaires du conseil national, les présidents des observatoires régionaux, les directeurs régionaux des droits humains et de la promotion civique, les partenaires dont le PNUD et le Laboratoire Citoyennetés.

En plus du contexte sécuritaire difficile, le Burkina Faso est également confronté ces dernières années à une persistance des conflits communautaires estimés à 812 en 2020, selon le secrétaire général du ministère de la Justice, Théophile SAWADOGO. Pour lui, plusieurs facteurs ont contribué à la dégradation de la situation. Il s’agit notamment des questions foncières, de la chefferie traditionnelle, de l’exploitation des ressources agro-pastorales, de la pratique religieuse et de l’exploitation minière.
L’ONAPREGECC est la structure d’alerte et de veille qui est chargée afin de prévenir et d’assurer la gestion intégrée des conflits communautaires au Burkina Faso.

Théophile SAWADOGO, Secrétaire Général du ministère de la Justice

Dans le cadre de l’opérationnalisation du mécanisme de l’observatoire, des démembrements sont créés dans chaque localité du pays pour servir de relais dans la mise en œuvre de ses activités. Le conseil national, qui est l’organe de décision de la structure, se réunit une fois par an pour examiner et valider les rapports produits par les différents démembrements sur la base des activités menées au cours de l’année écoulée. C’est dans ce sens que s’inscrit la tenue de cette 5ème session de 2021.

Organisé avec l’appui technique et financier de l’organisation des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette session a pour objectif de faire le bilan du fonctionnement de l’ONAPREGECC et de dégager des perspectives.

Après avoir rappelé le déroulement du programme, M. SAWADOGO a signifié que le Secrétariat permanent de l’ONAPREGECC s’est doté d’un numéro vert (80 00 12 96) en vue de faciliter sa saisie par toute personne ayant des informations fiables sur des cas de conflits communautaires nécessitant des actions urgentes. La présente initiative a bénéficié de l’accompagnement du PNUD. Théophile SAWADOGO a exhorté les membres de l’ONAPREGECC à s’approprier du numéro vert et d’informer les populations de son existence tout en les invitant à alerter le SP/ONAPREGECC sur les cas de conflits.

Les participants

Madame Isabelle TSCHAN, représentante du PNUD, dans son discours a rappelé « la fructueuse » collaboration entre le PNUD et l’ONAPREGECC ayant permis de renforcer la capacité opérationnelle de plusieurs membres des différents démembrements de l’Observatoire. Elle se dit confiante de la capacité de l’ONAPREGECC à réussir sa mission au regard des acquis engrangés au cours de l’année 2021. Un lot de matériels informatiques et mobiliers d’un montant global de 20 555 000 F CFA a été officiellement remis au SP/ONAPREGECC.

Madame Isabelle TSCHAN, représentante du PNUD

Il est ressorti dans la présentation du rapport, qu’en dépit du contexte socio-économique difficile que traverse le pays, l’observatoire enrégistre au compte de l’année 2020-2021, l’installation de 180 observatoires, la sensibilisation de 4270 personnes sur la prévention et la gestion des conflits, la formation 1588 membres des observatoires, etc. et 812 conflits enregistré en 2020. En outre 105 conflits ont été résolues et 323 sont en cours de résolution. Cette présentation a été assurée par Mme KABORÉ/OUANGRÉ Korotimi, secrétaire permanente par intérim du SP/ONAPREGECC.

La secrétaire permanente par intérim a signifié que l’ONAPREGECC travail avec des partenaires comme le Laboratoire Citoyennetés qui intervient déjà sur la gestion des conflits et la cohésion sociale sur le terrain. Elle a signalé que l’observatoire travail à concrétiser une convention avec le Laboratoire Citoyennetés.

Céline SÉOGO, Obervatrice Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits