Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée nationale de refus de la corruption : un panel pour s’attaquer à la (...)

Journée nationale de refus de la corruption : un panel pour s’attaquer à la commande publique

Pour les 16es Journées nationales du refus de la corruption (JNRC) du Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) qui se tenait du 15 au 24 décembre 2021, un panel s’est tenu ce mercredi 22 décembre 2021 à Ouagadougou, pour dénoncer les malversations dans le domaine de la commande publique au Burkina Faso. Ce panel a eu pour thème « Assainir la commande publique au Burkina Faso ».

Pour cette 16ème édition, le Ren-Lac a décidé de mettre les projecteurs sur les commandes publiques avec pour thème « Transparence et lutte contre la corruption dans la commande publique au Burkina Faso : cas des bâtiments publics ». Et pour le panel tenu le 22 décembre 2021, le choix a porté sur l’assainissement de la commande publique, selon le secrétaire exécutif du Ren-Lac, Sagado NACANABO, « au vu du nombre croissant des bâtiments qui s’écroulent et qui occasionnent des morts ».

Sagado NACANABO, Secrétaire exécutif du Ren-Lac.

En effet, poursuit-il, « le gouvernement a fait son point et a constaté qu’il y a eu 170 bâtiments qui se sont écroulés, dont 110 dans le secteur de l’éducation. C’est du gâchis ! Non seulement il faut investir pour balayer, mais également investir pour reconstruire. C’est comme si on investissait trois fois pour un seul bâtiment, pour un pays qui a de maigres ressources », a expliqué le secrétaire exécutif du Ren-Lac.

En outre, M. NACANABO a noté qu’après évaluation ils ont constaté que de 2016 à 2020 le pays investi plus de 300 milliards de francs CFA dans ce secteur. « Imaginez-vous que si on doit être dans le perpétuel recommencement de ces infrastructures qui s’écroulent, c’est comme si l’on prenait 300 milliards chaque année et on jetait par la fenêtre et en plus il y a des morts d’hommes. »

Une vue des participants.

Les panélistes étaient composés de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) ; le ministère en charge des Infrastructures ; un journaliste d’investigation ; le Syndicat des travailleurs des travaux publics, du bâtiment, de l’hydraulique et assimilés (SYTTPBHA-MID) ; l’Association des ingénieurs du Burkina (AITB) et Syndicat national des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics du Burkina (SYNATE-BTP). La modération fut assurée par Batibié BÉNAO.

Ils ont respectivement débattu sur la réglementation de la commande publique du point de vue de son efficacité ; les mécanismes de transparence et de redevabilité qui existent dans la passation et l’exécution de la commande publique ; comment la corruption se manifeste dans la commande publique ; les contributions citoyennes dans l’exécution de la commande publique ; le rôle et la responsabilité des organes de contrôle de la qualité des ouvrages et le rôle et la responsabilité des entreprises dans la qualité des ouvrages qu’elles réalisent.

Les panélistes.

Il a été recommandé au Ren-Lac de créer un cadre d’échange (symposium) avec tous les acteurs du processus afin de mieux débattre sur la question de la commande publique. Le symposium permettra de disposer d’un document de plaidoyer au niveau du Ren-Lac pour une réforme du secteur.

Céline SÉOGO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

Reddition des comptes de la gestion des affaires locales à la Mairie de Poa

Le 5 février 2022, à partir de 09h00, dans l’enceinte de la mairie.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits