Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Titao (Nord) : la plateforme citoyenne d’information Civitac appréciée par (...)

Titao (Nord) : la plateforme citoyenne d’information Civitac appréciée par les Titaolais

Civitac, une plateforme citoyenne d’information, de suivi et de mutualisation sur la gouvernance locale, a été élaborée et conçue par le Laboratoire Citoyennetés. Elle est appréciée par les lecteurs de Titao. Tel est, en substance, le bilan que dressent ceux-ci de Civitac, recueilli le 11 décembre 2021 dans cette ville.

Traversé par le Nakambé, l’un des plus importants fleuves du Burkina Faso, le Loroum est une province par excellence de la culture maraîchère. Son chef-lieu de province, Titao, abrite chaque année une fête de la pomme de terre. Un tubercule bien consommé dans la région. À cette occasion, la ville accueille plusieurs personnes venues de diverses localités du pays et la population fait des recettes importantes. Lors de la 17e édition de la fête de pomme de terre à Titao, un article de l’Agence d’Information du Burkina, daté du 30 mars 2019, mentionnait que Titao a enregistré 4 035 tonnes produites sur 135 ha de terre emblavée, avec un milliard de francs CFA attendus.

Un tas de pomme de terre.

Malheureusement, la province, qui fait face à un important défi sécuritaire depuis plus de cinq ans, a vu ces derniers jours la situation sécuritaire se dégrader considérablement. Elle enregistre quotidiennement des assassinats, des enlèvements, etc. C’est peu de dire aujourd’hui que la population de cette partie du pays souffre.

Ce samedi 11 décembre, aux environs de 9 h, dans une ville relativement calme, au regard du contexte sécuritaire difficile dans cette province, nous effectuons un micro-trottoir pour nous imprégner de ce que pensent les citoyens burkinabè, notamment ceux du Loroum, de Civitac.

Nous tendons premièrement notre micro à Abdoul Salam OUARMA, président de l’Association Théâtre du Loroum (ATL). Cette structure, en tant que partenaire du Laboratoire Citoyennetés à Titao, a mené plusieurs activités que Civitac a relayées sur son site web et partagées sur les réseaux sociaux. « Cela permet aux partenaires de savoir que nous sommes en train de faire quelque chose de bien. Civitac communique également sur les activités de la commune. Ce qui met la commune au cœur des actualités nationales », a-t-il expliqué. Il est allé encore plus loin en faisant des propositions : « Nous souhaitons que Civitac reste encore à nos côtés pour continuer à rendre visibles nos activités. »

Abdoul Salam OUARMA, Président de l’ATL (à gauche), en compagnie de Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Titao.

Pour les autorités communales et départementales, Civitac est venue contribuer considérablement à la visibilité des activités communales. « Civitac n’est pas qu’une plateforme d’information, elle est une bibliothèque virtuelle des communes », a déclaré Aziz SAWADOGO, instituteur à Titao. Selon lui, on trouve des données très importantes en plus des informations de diverses communes du Burkina.

Irisso MANDÉ, Maire de la commune de Titao (au milieu), accompagné de ses deux adjoints lors d’un conseil municipal.

Pour Ilassa OUÉDRAOGO, président des Organisations de la société civile du Loroum, Civitac diffuse des informations liées aux activités de développement des collectivités territoriales. « Je fais recours à Civitac pour m’informer sur la vie de la commune. C’est un outil performant pour tous les acteurs du développement. Elle joue un rôle important dans la visibilité des activités. C’est pourquoi j’estime que c’est une plateforme à entretenir et à maintenir », a-t-il souligné.

Aminata GANAMÉ, élève en classe de Seconde au Lycée provincial du Loroum, fait savoir, quant à elle, qu’elle voit les articles de Civitac partagés dans les groupes Facebook, mais manque parfois de mégas pour ouvrir les liens. Elle recommande, donc : « Si vous pouvez publier sur Facebook directement, nous autres qui utilisons Facebook gratuit, nous pourrons lire ça directement. »

Statuette représentant l’emblème de la commune, fixée à la porte d’entrée de la mairie de Titao.

Nous achevons notre tournée sous un petit hangar situé au marché de Titao. Nous tendons notre micro à une femme qui vend ses condiments. Cette femme, la trentaine, dit n’avoir jamais entendu parler de Civitac, peut-être parce que moyennement lettrée : « Mon portable, je ne sais faire quelque chose d’autre avec lui qu’appeler », a-t-elle répondu en riant aux éclats.

C’est avec ce sourire que nous arrêtons ce micro-trottoir sous un soleil qui commençait à se manifester au-dessus des têtes.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Titao

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sensibilisation de jeunes femmes et filles-mères de la commune de Boussouma sur le vivre-ensemble, la paix et les violences basées sur le genre

Du 17/01/2023 au 20/01/2023 dans la commune de Boussouma.

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits