Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée de redevabilité et d’interpellation citoyenne : le Conseil municipal (...)

Journée de redevabilité et d’interpellation citoyenne : le Conseil municipal de Fada N’Gourma face à ses mandataires

C’est un Conseil municipal détendu qui s’est prêté à l’exercice de redevabilité ce jeudi 13 janvier 2021. Jean-Claude LOUARI et son deuxième adjoint Fidèle THIOMBIONO, entourés de leurs pairs du Conseil municipal ainsi que des responsables des services techniques de la collectivité, ont sacrificié à la tradition en faisant le bilan du quinquennat de leur mandature. Instituée en 2017, la Journée de redevabilité et d’interpellation citoyenne (JDIC), qui est retransmise en direct sur toutes les radios de la ville, est un cadre de dialogue ouvert entre élus et administrés.

Débout face aux populations en guise de « respect et de gratitude », le bourgmestre de Fada N’Gourma Jean-Claude LOUARI et son adjoint ont égrené les réalisations du Conseil municipal sur les plans de l’éducation, de la santé, de l’eau et assainissement ainsi que des défis dans chaque secteur. On retient, en substance, que malgré la crise sécuritaire qui a durement éprouvé la région, la mairie de Fada N’Gourma a engrangé, de 2016-2021, des acquis en termes de renforcement de l’offre municipale d’éducation, de santé, d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, d’amélioration des recettes municipales et de modernisation de l’administration civile.

Les participants venus nombreux dialoguer avec leurs élus.

Sur le plan de l’éducation
Le bilan a brossé les investissements sur le palier infrastructurel avec la construction de nouvelles salles de classe, de CEG et d’un lycée d’excellence à savoir le ’Lycée de Fada’. Il a aussi fait mention entre autres des subventions aux établissements post-primaire et secondaire publics pour la prise en charge de la vacation et de la mise en place d’une cantine au post-primaire ainsi qu’au secondaire pour les élèves déplacés internes.

Sur le plan de la santé
Un point d’honneur a été mis sur les réalisations d’infrastructures. La mandature a concrétisé l’érection d’un centre médical au secteur 1 de la ville et a inauguré cinq centres de santé dans cinq villages de la commune, construit 12 dispensaires, et acquis des motos et du matériel médical et une ambulance, hélas retirée par les terroristes courant 2021.

Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement
Les interventions de la mairie se sont axées sur la construction de nouveaux forages, d’aménagement de puits maraîchers autour du barrage de Fada N’Gourma, de latrines dans les marchés d’une quinzaine de villages et l’acquisition auprès du Programme d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), la construction –future– de 30 km de caniveaux dans la cité de Yendabri.

Sur le plan de l’optimisation de l’administration communale
A en croire Jean-Claude LOUARI, des réformes ont été entreprises dès lz début de la mandature pour réformer et optimiser l’administration communale et le service d’état civil. Un audit organisationnel et fonctionnel de la mairie réalisé en 2018 a permis l’érection de nouvelles directions, dont celle des affaires administratives et la direction de la police municipale. De nouveaux recrutements à l’Etablissement public communal pour le développement (EPCD), à la police municipale, ainsi que l’intégration de bénévoles, portent dorénavant à 135 le nombre du personnel de la collectivité. L’EPCD, qui est le bras technique de la mairie, a été étoffé en matériel et en personnel pour la maîtrise d’ouvrage de tous les chantiers de la municipalité.

Le maire de la commune urbaine de Fada N’Gourma, Jean-Claude LOUARI, a rassuré qu’un journal rendra compte de façon exhaustive et détaillée de toutes les actions entreprises dans chaque village.

L’autonomisation des populations et l’élargissement de l’assiette fiscale
Des renforcements de capacités et de développement d’activités génératrices de revenus (AGR) à travers la dotation de poulaillers et autres matériels au profit des jeunes, la construction de boutiques de rue, sont des actions déployées pendant le quinquennat.

Des difficultés
Rétrécissement de l’assiette fiscale et de la mobilisation des ressources d’une part, l’insécurité avec son lot de déplacés internes d’autre part, jumelée à la crise sanitaire de la Covid-19, sont les difficultés qui ont émaillé la mandature, expliquent les élus communaux. A titre d’exemple, le nouveau bâtiment de l’état civil R+2, dont l’érection a été lancée en septembre 2020 pour trois mois et qui devait être réceptionné en décembre 2020, est en souffrance et peine à pousser de terre.

La concertation au cœur de la mandature
« La particularité de notre Conseil municipal, c’est qu’il n’y a jamais eu de [vote] contre. » C’est ainsi que se réjouit le bourgmestre LOUARI sur la dynamique qui a soutenu son mandat. Ayant privilégié la concertation, toutes les décisions du Conseil municipal auraient toujours été prises « ensemble ». Dans le même esprit, des cadres de concertation ont été créés dans les domaines régaliens comme l’éducation, la santé et l’eau et l’assainissement.

Une photo de famille avec la secrétaire générale de la province du Gourma (en premier plan) et les autres officiels.

Les populations, sorties nombreux, ont salué positivement l’action du Conseil municipal, qui s’est prêté à l’exercice de la redevabilité. Des interpellations et des recommandations ont été faites entre autres sur l’assainissement de la ville, l’assainissement des relations entre ma police municipale et les populations et l’amélioration des recettes de la commune.

Tûwênd Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civvitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits