Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Une "Ecole des mamans" pour les femmes enceintes

Une "Ecole des mamans" pour les femmes enceintes

Au Burkina Faso, l’entrepreneuriat et l’innovation sont au cœur des ambitions de la population depuis quelques années. On assiste à une révolution des idées dans plusieurs domaines d’activité, parmi lesquelles l’innovation en matière du bien-être et de l’accompagnement de la femme enceinte. Si avant les femmes se contentaient d’aller aux consultations prénatales (CPN) sans aucune autre préparation à l’accouchement, aujourd’hui, les mentalités ont évolué. Pour celles qui le désirent, il existe maintenant des structures qui accompagnent les femmes enceintes au quotidien jusqu’à l’accouchement ici au Burkina. Parmi ces structures figure l’« École des mamans », située au quartier Dapoya de la ville de Ouagadougou, non loin de l’Ecole des Douanes. Nous sommes allée à la rencontre de sa fondatrice pour en savoir davantage sur la structure et les prestations qu’elle offre aux femmes.

Ce jeudi 13 janvier 2022, il est 14h30 lorsque nous sommes arrivée à l’« École des mamans », un groupe de femmes enceintes est déjà sur place et attend de commencer le cours. A côté d’elles, et assise à même de sol, il y a Agnès HIEN/SONTIÉ, la fondatrice de l’« École des mamans ». En attendant le début de la séance, elle a voulu se prêter à notre micro pour parler de sa structure.

Agnès HIEN/SONTIÉ est sage-femme spécialisée en soins obstétricaux et gynécologiques, consultante et bénévole à l’« École des mamans ». Pour elle, avant que ça ne devienne une structure, elle avait déjà commencé à donner des séances de préparation à l’accouchement à ses patientes quand elle était majore au Centre hospitalier universitaire Yalgado-OUÉDRAOGO.

HIEN/SONTIÉ Agnès, Fondatrice de l’« École des mamans ».

Elle soutient que cette idée lui est venue lors d’un stage que qu’elle a effectué au Maroc sur les soins obstétricaux et néonataux, organisé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). « Les différentes maternités que nous avons visitées, à chaque fois qu’on y allait pour des visites il y avait des séances qu’on organisait avec des femmes enceintes qui venaient soit avec leur belle-mère, soit avec un membre de leur famille et on animait des thèmes en rapport avec la grossesse avec ces femmes et à la fin elles faisaient des exercices physiques. Une fois, arrivée à la maternité où on faisait le stage, j’ai demandé au patron pourquoi on organisait ces séances d’exercices physiques pour les femmes ? c’est quoi son intérêt ? Et il m’a dit que c’est une de leur stratégie pour réduire leur taux de mortalité maternelle. »

En effet, selon Mme HIEN, au Maroc, ils sont passés de 188 décès maternels pour 100 000 naissances en 2000 à 63 actuellement, alors que le Burkina a plus de 300 décès pour 100 000 naissances. Et c’est là qu’elle a eu l’idée d’essayer ces mêmes séances au CHU Yalgado. « Quand je suis revenue au Burkina, j’ai d’abord commencé avec mes amies qui étaient enceintes et que je suivais, et également avec les femmes qui sollicitaient mon accompagnement pour leur grossesse. J’ai ensuite décidé de trouver un local rien que pour les séances et de l’ouvrir au grand public. »

Les femmes enceintes de la séance du jeudi.

L’« École des mamans » offre plusieurs prestations aux femmes
Il y a :
-  Les séances de préparation à l’accouchement
-  Les séances de sport pendant la grossesse
-  Les séances de dégraissage après accouchement
-  Les séances de massage de la femme enceinte
-  Les séances de rééducation du périnée pendant la grossesse et après accouchement.

La séance de danse.

Mme HIEN occupe souvent ses temps libres à assister les femmes dans la salle d’accouchement, afin de les aider à accoucher dans les positions qu’elle souhaite, parce qu’il existe bon nombre de positions pour accoucher : en plus de la position gynécologique classique, il y a celles sur le côté, accroupie, assise, à 4 pattes, etc., et l’« École des mamans » privilégie ces dernières.

Pour les séances de préparation à l’accouchement, la participation est toujours timide car, selon Mme HIEN, « les gens pensent que c’est une affaire de Blancs, que c’est en Europe seulement qu’on fait ça, et cela fait que nous enregistrons pour le moment entre 4 à 5 femmes par séance », affirme-t-elle.

L’« École des mamans » offre 4 séances dans la semaine pour un abonnement de 10 000 F CFA. Elle développe 22 thèmes regroupés en 12 séances. Pour chaque séance, les femmes ont droit à un temps de théorie et un temps de sport (danse et gymnastique).

Elle prévoit de commencer de l’aquagym les jours à venir. Elle a également pour ambition d’élargir ses prestations et son cadre en offrant aux femmes un cadre d’accouchement si toutefois il y a des bonnes volontés pour appuyer ce projet.

Nous reviendrons dans notre prochain article sur la question des positions d’accouchement que l’« Ecole des mamans » enceintes privilégie.

Céline SÉOGO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions. Cet atelier se tiendra le 30 novembre 2022 à partir de 9h, à Ouagadougou.

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits