Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La commune de Fada rend compte à ses ressortissants vivant à Ouagadougou

La commune de Fada rend compte à ses ressortissants vivant à Ouagadougou

Rendre compte n’est un pas un exercice aisé mais c’est un devoir démocratique pour toute personne ayant été mandatée et détentrice d’un pouvoir. C’est donc dans cet esprit citoyen que le maire de la commune de Fada N’Gourma monsieur Yendifimba Jean-Claude LOUARI et tout son conseil municipal, se sont déplacés à Ouagadougou le samedi 15 janvier 2022 pour présenter, de manière thématique le bilan de leur mandat, aux ressortissants de Fada vivant à Ouaga. Cette journée de redevabilité avait pour but de susciter des échanges sur la gestion de la commune durant leur mandat, et surtout d’aboutir à une série de recommandations qui pourraient guider le conseil pour sa dernière année.

Rappelons que c’est en la date du 22 juin 2016, que la commune de Fada N’Gourma désignait monsieur Yendifimba Jean-Claude LOUARI à la tête de l’exécutif communal de Fada N’Gourma. Il a depuis lors prôné un développement qu’il a managé sans sortir des repères nationaux du développement économique et social et en restant dans les limites des capacités de mobilisation financière de sa commune et des besoins de sa population. C’est cette vision que le Bourgmestre à traduit en feuille de route consignée dans le Plan Communal de Développement PCD. Ce plan d’action lui a permis de planifier avec son conseil plus de 180 actions de développement assorties de leurs planifications stratégiques financières et spéciaux temporaires, dont la réalisation a fait objet de cette présente journée de dialogue et d’interpellation citoyenne de la commune de Fada N’Gourma.

Le volet éducationnel
« Poursuivre la scolarisation des enfants malgré l’insécurité et quoique cela coute aux ressources communales ». C’est ce leitmotiv qui a galvanisé monsieur LOUARI et son conseil dans leurs réalisations au profit de l’éducation mise en mal par le terrorisme. Cela justifierait le décaissement des 30 millions par an en ressource propre, pour permettre la poursuite de l’éducation. Cela s’est traduit concrètement en recrutement d’enseignants, et un regroupement des élèves en classe de CM2 en 2020 pour leur permettre de faire le CEP. Avec la fermeture des écoles l’initiative de délocaliser les écoles a été une solution palliative. Et pour être efficace, une cantine scolaire a été instaurée, au niveau du primaire. Un cadre de concertation de l’éducation a également été instaurée en 2021 pour décortiquer les difficultés liées à l’enseignement. Les enseignants volontaires, furent aussi recrutés pour pallier la désertion des affectés de l’Etat du fait du terrorisme. Au nombre des infrastructures on mentionne la réalisation de 09 CEG, 30 blocs de 3 salles pour le primaire, ainsi que 02 garderies.

Ils étaient nombreux à répondre à ce rendez-vous de citoyenneté

Eau et assainissement
De ce volet eau et assainissement présenté par le SG ; on peut retenir substantiellement la réalisation : 104 forages et la réhabilitation de 19, sur fonds propre de la commune et 152 forages réalisés par l’Etat et les PTF. Un jardin maraicher de 18,5 hectares, et 24 puits maraichers ont été également réalisés. Le projet de construction de 30 km de caniveaux est également un acquis car les financements sont obtenus pour sa réalisation.
Les réalisations au niveau de la santé
Sur le plan sanitaire, ce quinquennat de Monsieur LOURI a à son actif certaines infrastructures comme : la construction d’un centre Médical au secteur 1, d’un CSPS au secteur 06, de 12 dispensaires et maternités, ainsi que 10 logements pour agents de santé. Au nombre des acquisitions, on retient du discours Bourgmestre, 127 lits d’hospitalisation, 08 motos, et une ambulance, qui a malheureusement été arrachée des terroristes. Un cadre de concertation de la santé a également été créé pour conserver les acquis engrangés dans la commune et améliorer ce qui reste à parfaire.

La gestion administrative
L’amélioration de la gestion administrative communale, constitue un acquis majeur de ce mandat municipal. Cela a consisté à un audit sur l’organisation et le fonctionnement de la mairie, au recrutement de 22 agents et 20 policiers municipaux, ainsi que l’érection de 10 directions. La régularisation des 135 agents en conformité avec la loi sur la révision du statut du fonctionnaire communal, et l’envoie des 25 agents à l’école de formation, viennent étoffer les acquis de la commune sur le plan administratif. La réalisation de d’un bâtiment administratif communal, permet de rassembler l’ensemble des agents pour un meilleur rendement.
Une radio a été également construite et équipée entièrement et est en attente de la fréquence pour commencer à émettre.

Yves Joel YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits