Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Titao - Ouahigouya : une école pour promouvoir la paix et la cohésion (...)

Titao - Ouahigouya : une école pour promouvoir la paix et la cohésion sociale

Les associations Alliance pour la relance de la culture et de l’art dans le Nord (ARCAN) et l’Atelier théâtre du Loroum (ATL) ont organisé, du 18 au 21 janvier 2022, deux sessions d’immersion des clubs de la paix de Ouahigouya et de Titao sur les procédures judiciaires.

Depuis l’insurrection populaire, les attentes des populations pour une administration publique de qualité sont énormes. Plusieurs griefs sont faits à tort ou à raison aux institutions publiques. Ce qui contribue à créer une crise de confiance entre elles. Les jeunes sont les plus grands artisans et victimes de cette situation. Sur la toile, les jeunes se plaignent.

Dans le domaine judiciaire, cette crise de confiance demeure encore forte, avec des suspicions de complicité découlant souvent de la méconnaissance des procédures judiciaires. Ces sessions d’immersion ont donc eu lieu dans le dessein d’améliorer la qualité des relations entre les citoyens, notamment la jeunesse, et l’institution judiciaire, et partant de l’administration publique.

Durant quatre jours, des membres des clubs de la paix de Titao et de Ouahigouya sont allés à la découverte des différents segments de la justice. Siège, parquet et auxiliaires de justice ont ouvert leurs portes aux jeunes. Les procédures ont été expliquées depuis l’interpellation jusqu’à l’incarcération en passant par l’instruction et le procès.

A travers des visite terrain, travaux de groupe et des plénières, les jeunes se sont familiarisés à l’institution judiciaire.

Les participants à la formation.
Crédit photo : Abdoul Salam OUARMA

Pour Ramata OUERMI, cette session de formation leur a permis de toucher du doigt les réalités du monde judiciaire. « Je me suis rendu compte que la justice obéit à des principes comme l’impartialité. Ce n’est pas parce que vous êtes riche ou pauvre que vous serez condamné, mais parce qu’il y a des preuves de culpabilité qui pèsent sur vous », a-t-elle déclaré.

Quant à Hamidou YABAO, cette session est plus qu’une école. « Nous avons appris beaucoup de choses. Nous avons pu suivre des procès et poser des questions aux juges et au procureur sur la procédure et le verdict. Nous avons visité la maison d’arrêt et de correction. Ce sont des réalités que nous mettrons à profit pour sensibiliser nos camarades dans la communauté », a-t-il souligné.

Après la session de formation, les participants animeront des émissions radiophoniques de sensibilisation au profit des jeunes de la commune de Titao.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « 3-Frontières » au Burkina Faso.

Abdoul Salam OUARMA/AIB pour Civitac Titao

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

Reddition des comptes de la gestion des affaires locales à la Mairie de Poa

Le 5 février 2022, à partir de 09h00, dans l’enceinte de la mairie.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits