Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Services d’état civil du Nord : le Laboratoire Citoyennetés forme les acteurs (...)

Services d’état civil du Nord : le Laboratoire Citoyennetés forme les acteurs du domaine

Le Laboratoire Citoyennetés a organisé un atelier de formation au profit des acteurs d’enregistrement des faits d’état civil. Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme 3 Frontières de l’ONG Gret mis en œuvre par un consortium d’ONG, dont le Laboratoire Citoyennetés. Elle se tient dans l’optique de renforcer les capacités des acteurs sur l’enregistrement des faits d’état civil. Elle est financée par l’AFD et s’est tenue dans la salle de conférences de la Chambre de commerce et d’industrie de Ouahigouya, durant trois jours.

L’enregistrement des faits d’état civil est une fonction capitale dans la vie d’une personne. Il désigne de façon générale l’évolution des évènements démographiques qui s’urviennent dans sa vie. En Afrique, selon l’UNICEF, près de 50% des individus ne sont pas enregistrés à l’état civil. Ainsi, l’enregistrement des faits d’état civil est devenu une préoccupation de premier ordre sur le continent africain en général et au Burkina Faso en particulier.

En effet, le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec l’Agence française de développement à travers le programme 3 Frontières, mène des actions dans le but d’améliorer le système d’enregistrement des faits d’état civil. Ainsi, une formation de trois jours a été initiée pour permettre aux acteurs qui interviennent dans ce sens de renforcer leurs compétences en vue de faciliter l’accès et la disponibilité des papiers déclaratifs des naissances, mariages, décès et divers. Selon la chargée du projet Sonia BÉLEMVIRÉ, « Le Laboratoire Citoyennetés et ses partenaires veillent à l’enregistrement de chaque personne. Il est donc essentiel de disposer d’un ensemble de pratiques et de connaissance sur l’enregistrement des faits d’état civil, et cet atelier vise à dynamiser et permettre de développer les actions et renforcer les capacités des acteurs qui interviennent dans ce sens ».

Et pour le communicateur Souleymane NACANABO, Secrétaire général de la province du Yatenga, « cette session consiste à faire un aperçu général des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil, développer des notions sur l’importance des documents de naissance, de mariage, de décès et autres en vue d’assister les acteurs qui travaillent dans le milieu à améliorer leurs registres ».

Quant à Assami OUÉDRAOGO, l’infirmier major du district sanitaire de Tougzagué, la nécessité de la formation n’est plus à démontrer : « Elle est la bienvenue. Vu sa richesse à travers le développement et la découverte des éléments nouveaux, elle vient davantage renchérir notre professionnalisme sur la maîtrise d’enregistrement des faits d’état civil ».

Boris OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits