Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Coopération suisse : des infrastructures pour soulager l’apprentissage des (...)
Coopération suisse : des infrastructures pour soulager l’apprentissage des handicapés visuels de Koudougou

En vue d’améliorer les conditions d’apprentissage de ses apprenants, l’Association Zemstaaba pour la promotion des Aveugles et Malvoyants du Boulkiemdé a bénéficié de la construction d’infrastructures. Ces réalisations interviennent en marge de la 2ème phase du programme d’appui à la Décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC), financé par la Coopération suisse et mis en œuvre par la Cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC). La réception des bâtiments a eu lieu le mardi 15 février à Koudougou.

« C’est une ancienne porcherie qui avait été récupérée pour faire office de salles de classe dans lesquelles se faisait l’apprentissage. Ils avaient mis une toiture mais l’ouverture n’était pas adaptée, n’en parlons pas des équipements », décrit Abou Bachir Thierry DIALLO, secrétaire technique de l’Association pour la promotion de l’inter-collectivité du Centre-Ouest (APICOS). C’est dans ces conditions que l’Association Zemstaaba pour la promotion des Aveugles et Malvoyants du Boulkiemdé donnait des cours de braille à ses apprenants. Mais c’est désormais un vieux souvenir. Dans le cadre de la 2ème phase du programme DEPAC mis en œuvre par la Cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC) et financé par la Coopération suisse, elle a bénéficié de nouvelles infrastructures.

Les visiteurs du jour ont eu droit à une petite séance d’apprentissage du braille.

Au total 05 salles de classe entièrement équipées, 02 latrines et 05 boutiques de rue d’une valeur de plus de 25 000 000 F CFA ont été réalisées. « La Coopération suisse a été sensible à cette demande et s’est engagée à soutenir l’association à travers des bâtiments adéquats », a laissé entendre Mme Jeannine Aïcha TCHIOMBIANO/YARA, chargée de programme à la Coopération suisse. « Ces infrastructures vont améliorer les conditions d’apprentissage et permettre à l’association d’avoir des ressources pour régler les problèmes de fonctionnement au quotidien », a-t-elle ajouté. « Les salles de classe vont offrir un cadre convivial, exceptionnel, et les apprenants seront dans de bonnes conditions d’apprentissage », renchérit Guy YAMÉOGO, vice-président de l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants.

Mme Jeannine Aïcha TCHIOMBIANO/YARA, chargée de programme à la Coopération suisse.

Il a également ajouté que les besoins sont encore énormes en termes de prise en charge, d’apprentissage et d’amélioration des conditions de vie des membres de l’association. Le vice-président de l’UN-ABPAM a donc souhaité le prolongement du partenariat. Pour leur part, les bénéficiaires n’ont pas manqué de manifester leur soulagement. « Avec la réalisation des infrastructures, notre centre ira de l’avant. Nous remercions les donateurs et nous leur promettons d’en faire bon usage », a conclu Michel YAMÉOGO, président de l’Association Zemstaaba pour la promotion des Aveugles et Malvoyants du Boulkiemdé.

Abdoul Aziz KABORÉ, Observateur Civitac, Centre-Ouest

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité