Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Les ressortissants du Bam plaident pour la sécurité de leur province

Les ressortissants du Bam plaident pour la sécurité de leur province

Face à la situation sécuritaire dégradante dans la province du Bam, ses ressortissants, regroupés en mouvement, ont donné de la voix ce mardi 26 avril 2022 à Ouagadougou, pour revendiquer une action efficace pour sauver le Bam. C’est à travers « Bam Fâagre » - ou le « salut du Bam » -, qu’ils entendent mener la lutte.

Selon les ressortissants de la province du Bam, la situation va de mal en pis dans leur localité. Les attaques terroristes et le flux de déplacés internes vers la capitale Ouagadougou et d’autres localités du pays constituent le lot quotidien de la population, selon le ‘’Mouvement Bam Fâagre’’.

Aujourd’hui, le sentiment des fils et filles du Bam est que leur province a été abandonnée et se meurt après la chute des villages qui ont beaucoup résisté, à l’image de Namsiguia et Kanrgo. Ce sentiment s’est légitimement renforcé selon les ressortissants.

Boureima NIAMPA , président du comité de pilotage du ’’Mouvement Bam Fâagre’’

Boureima NIAMPA, président du comité de pilotage du ‘’Mouvement Bam Fâagre’’, s’exprime sur la situation en ces termes : « Pendant plus de cinq ans, en effet, l’arrière-pays du lac Bam qui s’étend de l’est de Kongoussi jusqu’à Dablo dans le Sanmatenga a constitué un sanctuaire terroriste abandonné aux groupes armés qui s’y entraînaient et s’y formaient comme une armée régulière et d’où ils attaquaient et endeuillaient toute la région du Centre-Nord. »

Pour le ‘’Mouvement Bam Fâagre’’, il est urgent de sauver le Bam, et cela est une revendication et non plus un cri du cœur. Sauver le Bam commence par la sécurisation des communes et zones qui ne sont pas encore atteintes et ensuite la réinstallation des habitants.

Le ‘’Mouvement Bam Fâagre’’ pense que l’installation d’un détachement ou une base militaire dans la zone de l’arrière-pays du lac Bam est une « condition indispensable et cette revendication doit être satisfaite dans les plus brefs délais », en plus de l’opérationnalisation de la Brigade de gendarmerie de Zimtenga.

Une Vve des participants.

Le ‘’Mouvement Bam Fâagre’’, littéralement traduit ’’Mouvement pour le salut du Bam’’, est un mouvement associatif qui se veut apolitique, sans exclusion aucune, avec pour seul et unique objectif le retour de la sécurité, la paix, puis de la prospérité dans notre pays et en particulier dans la province du Bam.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

Reddition des comptes de la gestion des affaires locales à la Mairie de Poa

Le 5 février 2022, à partir de 09h00, dans l’enceinte de la mairie.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits