Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Le Gouverneur de la région du Sahel à propos de la SNPG et du PAN (...)

Le Gouverneur de la région du Sahel à propos de la SNPG et du PAN PGO

Dans le cadre de l’appropriation de la Stratégie nationale de Promotion de la bonne Gouvernance (SNPG) et de la vulgarisation du Plan d’action national du Partenariat pour un Gouvernement ouvert ( PAN PGO), le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, en collaboration avec les acteurs de la société civile, a organisé, le 17 octobre 2018, dans la salle de réunions du Gouvernorat de Dori, un atelier régional de sensibilisation et d’information sur la SNPG et le PAN/PGO. Nous vous proposons la teneur du discours du gouverneur, le Colonel-Major Péguy Hyacinthe YODA.

"Afin de promouvoir la bonne gouvernance, le Gouvernement du Burkina Faso a adhéré au Partenariat pour un Gouvernement ouvert (PGO) en décembre 2016 et cette adhésion s’est matérialisée en octobre 2017 par l’adoption d’un Plan d’action qui couvre la période 2017-2019. Rappelons que le partenariat pour un Gouvernement ouvert est une initiative internationale multipartite lancée en 2011 qui vise à promouvoir la transparence de l’action publique, à améliorer la participation citoyenne et à combattre la corruption dans un esprit de collaboration avec les acteurs non étatiques, les Organisations de la société civile et les médias.
Le Plan d’action national, élaboré en concertation avec la société civile, comporte treize engagements répartis autour de cinq thématiques, à savoir : le renforcement de la démocratie, des droits humains et de la justice ; l’amélioration de l’efficacité de l’Administration publique ; la prévention et la répression de la corruption ; l’accès à l’information ; la transparence dans la gestion des finances publiques. Il faut relever que le Gouvernement ouvert est une nouvelle forme de collaboration entre les acteurs publics et la société civile afin de trouver des solutions conjointes aux grands défis démocratiques auxquels les Etats font face.
La Promotion de la bonne gouvernance au Burkina Faso s’est également matérialisée par l’adoption, en novembre 2017, de la Stratégie nationale de Promotion de la bonne Gouvernance (SNPG), qui couvre la période 2018-2027. Cette stratégie vise à promouvoir les principes de bonne gouvernance dans la conduite des actions de développement. Pour atteindre son objectif, quatre axes stratégiques ont été définis :
- La promotion de la primauté du droit,
- La promotion de la transparence et de la responsabilité,
- Le renforcement de la participation et de l’équité,
- La lutte contre la corruption et la promotion de la performance de l’Administration
L’opérationnalisation de ces deux référentiels qui visent à implémenter les principes de la bonne gouvernance dans la mise en œuvre des actions de développement intervient à un moment où le pays a adopté le Plan national de Développement économique et social (PNDES), dont l’axe 1 est consacré à la promotion de la bonne gouvernance. A travers ces deux référentiels, le Gouvernement réaffirme une fois de plus son adhésion aux principes de bonne gouvernance, de démocratie et de justice, gages de cohésion sociale et de stabilité.
Le but de cette rencontre est de facilité l’appropriation de la Stratégie nationale de Promotion de la bonne Gouvernance et le Plan d’action national du Partenariat pour un Gouvernement ouvert. Il est prévu, en collaboration avec les acteurs de la société civile, l’organisation d’ateliers de sensibilisation et d’information dans les régions du 15 au 17 octobre 2018. Cette campagne de communication dans les régions permettra un partage d’expériences et d’appropriation des actions de la promotion de la bonne gouvernance et de dégager des pistes de réflexion pour une mise en œuvre réussie de ces référentiels.
Cette campagne présente pour nous une importante opportunité de faire avancer les relations entre les structures étatiques et la société civile dans un contexte national marqué par des revendications dans plusieurs secteurs et une forte attente des citoyens sur les questions de transparence, de justice, de participation, d’accès à l’information et de redevabilité des gouvernants.
J’ai l’assurance que l’enjeu de la présente rencontre est bien perçu par chacun et qu’en conséquence les présentations sauront bénéficier de vos contributions. C’est pour moi le lieu de réitérer mes félicitations à tous les acteurs impliqués dans la promotion de la bonne gouvernance. Je voudrais saluer l’engagement de la société civile, les partenaires techniques et financiers, les collectivités territoriales et le secteur privé qui n’ont eu de cesse de nous accompagner pendant tout le processus".

Propos recueillis par Romuald Windenonga OUEDRAOGO, observateur CIVITAC Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits