Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Titao (Nord) : ATL fait le bilan de la première phase de « l’École de la paix (...)
Titao (Nord) : ATL fait le bilan de la première phase de « l’École de la paix »

Les 24 et 25 mai 2022, à Ouahigouya, l’Atelier Théâtre du Loroum, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés et le Gret, dans la mise en œuvre du projet « École de la paix », a organisé un atelier bilan.

En effet, la détérioration continue de situation sécuritaire a entraîné le déplacement de plus de 1 850 293 personnes à l’intérieur du pays à la date du 31 mars 2022 selon le Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR). Parmi ces populations déplacées, les jeunes âgés de moins de 25 ans occupent la première place, soit un taux de plus de 60%.

Dans le processus de résolution du phénomène, les jeunes ne sont pas suffisamment impliqués et disposent de peu d’espaces pour s’exprimer et être réellement entendus. Pourtant ce sont les jeunes qui sont le plus exposés aux discours extrémistes. Pour limiter les risques d’accroissement de la marginalisation et lutter efficacement contre l’enrôlement des jeunes par les groupes armés, le projet souhaite une pleine implication des jeunes dans le processus de la promotion de la paix et la cohésion sociale.

Bebou NIGNAN (à gauche), Sonia BÉLEMVIRÉ (au milieu) et Abdoul Salam OUARMA, responsables du projet.

Pour ce faire, le Laboratoire Citoyennetés, à travers le programme Trois frontières (3F), met en œuvre deux actions principales issues de la Composante 3. Ainsi, la première action consiste à promouvoir la cohésion sociale à travers les clubs l’École de la paix » et la deuxième action en lien avec les services d’état civil dénommée Dialogue local et accès aux services d’état civil.

Pour cette première phase du projet, trois grandes activités ont été réalisées au profit des membres du club « l’École de la paix » de Titao.
• La première session d’immersion sur la découverte de la chaîne de production des pièces d’état civil, qui a permis aux membres du club de connaître les différentes structures impliquées dans l’établissement des actes d’état civil.
• La deuxième session d’immersion sur la procédure judiciaire, qui a servi de cadre pour les jeunes de comprendre les mécanismes et les interactions entre les institutions judiciaires.
• La réalisation de trois 3 émissions radiophoniques sur l’accès aux services d’état civil et la procédure judiciaire.

Au terme de la mise en œuvre des activités de cette première phase du projet, l’Atelier Théâtre de Loroum (ATL) est retenu pour la deuxième phase. Ainsi, l’ATL, pour entamer la mise en œuvre de cette deuxième phase du projet, organise un atelier bilan sur les activités de la première phase du projet au profit des membres du club « Ecole de la paix » de Titao.

L’objectif général du présent atelier est donc de faire le bilan des actions conduites et d’identifier les besoins d’appui pour un renforcement des jeunes pour des animations des sessions de sensibilisation au sein de leurs communautés.

Au regard de la situation sécuritaire difficile ayant entraîné le déplacement de beaucoup de membres du club « École de la paix » à Ouahigouya, l’ATL réalise cet atelier bilan dans cette ville.

Les participants à cette rencontre sont composés entre autres des membres du club « École de la paix » ; la mairie de Titao, la direction provinciale de la jeunesse du Loroum, la Radio la Voix du Loroum et les représentants des structures d’origine des jeunes (Organisations féminines, OSC des Jeunes, PDI).

Après les mots d’ouverture des responsables du projet, les travaux de la première journée ont débuté. Ils sont organisés autour de plusieurs étapes. En effet, on note la présentation des activités réalisées à la première année, des échanges sur la présentation des activités réalisées ; une analyse des points forts et les points faibles constatés lors de la mise en œuvre des activités de la première année ; des travaux de groupe suivis de la restitution en plénière et, enfin, des recueils des leçons apprises suivi de la reformulation des recommandations.

Une vue partielle des participants à l’atelier bilan.

Pour les membres du club l’École de la paix de Titao, bénéficiaires du projet, les communications et les différentes Immersions lors de la première phase du projet leur ont permis de non seulement découvrir et savoir le fonctionnement de certains services, mais aussi de lever le mythe autour de certains services, notamment le Palais de justice et le milieu carcéral. Cela leur a permis également d’être des intermédiaires entre leurs proches et certains services pour l’acquisition de certains documents administratifs.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Titao

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité