Vous êtes ica: Accueil > Actualité > En prévention à la rupture probable du blé, chef André produit du pain (...)

En prévention à la rupture probable du blé, chef André produit du pain burkinabè

Chef André a organisé, ce samedi 18 juin 2022, dans sa boulangerie, une séance de dégustation des pains locaux, faits à base de farine de céréales locales. C’est pour prévenir la rareté du blé, et en réponse à l’augmentation du prix de la farine de blé, que le meilleur chocolatier de l’Afrique, Chef André BAYALA, a lancé la fabrication du pain burkinabè.

A cette soirée de dégustation du pain local, dans la boulangerie de chef André à Ouaga 2000, le public n’a pas hésité à venir découvrir le savoir-faire de celui pour qui la boulangerie n’a pas de secret. On a donc pu découvrir et savourer les différentes variétés de pains savamment préparés à base de farine des céréales du terroir, comme le sorgho rouge, le sorgho blanc, le maïs, le petit mil, le riz, le manioc et bien d’autres céréales. Des pains complets, dont la valeur nutritive est plus élevée que celle du pain fabriqué à base de blé, selon Chef André. Et comme si l’occasion faisait le larron, Chef André a précisé que ces céréales « sont plus enrichissantes que le blé, exempté de son ». En ce qui concerne les prix, l’artisan précise que les consommateurs peuvent acheter ces pains à partir de 100 F et 75 F la portion de 100 g à sa boutique de Ouaga 2000, non loin de l’ex-IAM, en allant vers Assurance maladie universelle, à gauche.

Du pain à base de sorgho.

Mais qui est Chef André ?
André BAYALA, plus connu sous le nom de Chef André, est un artisan chocolatier burkinabè. Sa spécialité, c’est la transformation du cacao en chocolat. C’est cet homme qui a hissé très haut le drapeau du Faso, en décrochant le titre de grand chocolatier d’Afrique. La réputation de l’homme dépasse les frontières du Burkina Faso et même de l’Afrique. Pour lui, chaque crise est une opportunité pour qui sait la saisir, et il ne se fait pas prier pour saisir la crise actuelle du blé due à la guerre en Ukraine pour interpeller le peuple burkinabè : « Nous avons organisé cette soirée de dégustation pour trois raisons : la première des raisons, c’est de valoriser nos matières premières ; la deuxième raison, c’est de trouver une solution à la crise mondiale du blé que nous vivons actuellement ; et la troisième raison est de faire connaître le savoir-faire de nos artisans boulangers. »

Chef André BAYALA, lors de la présentation de son initiative.

En tout état de cause, il lance cet appel à ses confrères boulangers : « Nous risquons d’être dans une situation très difficile pour la farine. Il était de mon devoir aussi de prendre les devants et d’interpeller les uns et les autres pour que nous puissions voir dans quelle mesure nous pouvons exploiter justement les différentes céréales au niveau national. J’invite tous les acteurs qui interviennent dans ce domaine à y penser. »

A l’endroit de la population, Chef André l’invite à substituer le pain à nos galettes, qui sont en quelque sorte le genre de pancakes en Europe.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Entrepreneuriat féminin : des jeunes filles formées par l’association « Her Rising » à Koudougou
Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

Opération « mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville »

Le samedi 30 avril 2022 à Ouagadougou, au quartier Patte d’Oie, sur l’avenue de l’Insurrection populaire.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits