Vous êtes ica: Accueil > Actualité > A la découverte d’une étoile dans le Nord

A la découverte d’une étoile dans le Nord

Difficile de ne pas le voir dans les grands rendez-vous de la promotion de la culture à Ouahigouya. Animateur culturel qui a officié pendant plusieurs années dans 3 radios, à savoir la Radio de l’Amitié, la radio Notre Dame du Sahel et aujourd’hui la radio Wendpanga, cet homme, âgé de 69 ans, a joué pleinement sa partition pour le rayonnement de la culture dans ses multiples facettes. Il se révèle comme "une bibliothèque vivante de la culture dans le Yatenga". Ce grand homme de la culture est Lassané Sawadogo, appelé Vieux Lassané, domicilié au secteur 5 de Ouahigouya et père de 5 enfants. Le 11 octobre dernier, il a rencontré le chargé de communication de la mairie de Ouahigouya pour parler de l’association qu’il a créée pour promouvoir la culture.

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer une association pour promouvoir la culture ?
Vieux Lassané : De nos jours, on constate qu’il y a de plus en plus une perte des valeurs culturelles dans la société. C’est dans ce contexte que nous avons mis en place une association dénommée « Tivik la Titobdo », qui signifie « Quand l’être humain met au monde un enfant, son vœu le plus cher est que cet enfant puisse le remplacer valablement quand il ne sera plus de ce monde afin de perpétuer le nom de la famille ». Cela est matérialisé de façon symbolique par cet arbre dressé dans ce tableau qui résume la vision de l’association. Ainsi, ce grand arbre que vous voyez au milieu de la cour, même s’il tombe un jour, il y a un arbuste qui poussera pour le remplacer dans le temps et dans l’espace. Notre association lutte pour la préservation des repères culturels positifs, comme le respect des parents, de l’autorité, etc. Elle fait également de la lutte contre la coupe abusive des arbres, notamment des arbustes, en vue de la protection de l’environnement, son principal cheval de bataille.

Quelles sont les actions entreprises pour l’atteinte des objectifs de votre association ?
L’association « Tivik la Titobdo » a été créée depuis 2 ans. Elle dispose d’un récépissé qui vient d’être publié dans le Journal officiel du Faso. Dès que nous avons eu le récépissé, nous sommes allés présenter l’association à sa Majesté Naaba Kiiba, le roi du Yatenga. Ensuite, nous sommes allés voir plusieurs autres autorités, dont le Gouverneur de la région du Nord, Madame le Haut-Commissaire de la province du Yatenga, pour leur présenter l’association ainsi que les objectifs qu’elle vise. Nous sommes allés voir également Monsieur le maire de Ouahigouya et des leaders religieux, dont le Cheick Aboubacar Maïga II de Ramatoulaye, le Cheick de Margo, l’évêque de Ouahigouya et le Pasteur de l’église des Assemblées de Dieu. Nous avons rencontré aussi 14 autres journalistes pour qu’ils nous aident à mieux faire connaitre notre association auprès du public et faire passer des messages pour l’atteinte des objectifs de l’association.

Vous êtes animateur à la radio Wendpanga. Quels sont les thèmes abordés dans vos émissions ?
Je suis animateur culturel. J’anime tous les mardis, à partir de 21 heures sur radio Wendpanga, l’émission « Yingrè ou racines ». Les thèmes abordés dans mes différentes émissions portent sur la promotion de la culture et de l’éducation. Comme vous le savez, sans la valorisation de la culture et de l’éducation, il sera difficile d’atteindre les objectifs du développement. A travers les émissions, j’apporte ma contribution à travers des conseils qui entrent en droite ligne dans la valorisation de la culture et de l’éducation.

Vous avez été reçu un prix décerné par le ministère de la culture, que représente pour vous

Effectivement, j’ai été distingué par le ministère de la Culture, qui m’a décerné un trophée de meilleur journaliste culturel 2015-2016. Ce trophée vient comme une reconnaissance de la promotion de la culture que je fais à travers les ondes de la radio Wendpanga.

En termes de perspectives, que comptez-vous faire dans le cadre de vos activités ?
J’ai déjà écrit un livre intitulé « Buud gomd yaa wintoog veenem » qui interpelle tout un chacun à chercher à mieux s’imprégner de l’histoire et de la culture de sa famille, de son village, de son pays. Actuellement, je suis en train de rédiger un deuxième livre qui est à la phase de la dernière correction avant sa publication en mooré et en français. Ce projet me tient à cœur. Je voudrais également parcourir tous les grands royaumes du Burkina Faso pour parler de mon association. Dans la même perspective, j’effectuerai, si Dieu me donne la santé et les moyens, une tournée auprès des gouverneurs des 13 régions du pays pour transmettre des messages qui contribueront à promouvoir la culture, l’éducation et la protection de l’environnement.

Quel message avez-vous à l’endroit des populations ?
Aujourd’hui, j’ai une centaine de productions d’émissions que j’ai faites dans les radios avec des images et des éléments sonores à l’appui. J’ai conservé toutes ces archives pour qu’elles servent à mes enfants et à tout le monde. Je remercie beaucoup Dieu car, grâce à ce que je fais dans le domaine de la culture, des acteurs des lycées et collèges à Ouahigouya, ainsi que des chercheurs de plusieurs universités - dont ceux de Ouagadougou et de Koudougou - et des journalistes viennent échanger régulièrement avec moi dans le cadre de leurs recherches scientifiques. Je reste disponible pour apporter ma contribution afin de mieux faire connaitre et mieux faire rayonner la culture partout où besoin se fera, de jour comme de nuit. En attendant, je demande aux jeunes de cultiver la solidarité, la tolérance, l’amour du prochain, et surtout de respecter leurs parents, leurs aînés, les éducateurs, les autorités et les symboles de la Nation.

Interview réalisée par Saïdou Zoromé

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

4 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits