Vous êtes ici: Accueil > Actualité > BOUSSÉ : le Laboratoire Citoyennetés accompagne la commune de Boussé dans (...)
BOUSSÉ : le Laboratoire Citoyennetés accompagne la commune de Boussé dans l’organisation et l’animation de cadres de dialogue villageois

Les mercredi 27 et jeudi 28 juillet 2022 se sont tenus dans la commune de Boussé, précisément dans les villages de Sao et de Koui, des cadres de concertation infra-communaux sur la gestion des conflits fonciers.

Les communes ont la responsabilité de garantir la coexistence pacifique au niveau communautaire et entre les différentes catégories socio-professionnelles. Elles jouent également un rôle d’avant-garde en matière de résolution des conflits en tout temps et en tout lieu notamment liés au foncier. La forte prédation des terres cultivables ces dernières années à des fins de spéculation et l’accaparement des vastes domaines agricoles par les promoteurs immobiliers a exacerbé les tensions dans la quasi-totalité des villages. Si dans certains cas l’intervention des pouvoirs publics locaux ont permis d’obtenir des accalmies, dans d’autres cas la menace d’affrontements est permanente. L’implication plus accrue des personnes de ressources (chefferie coutumière, Conseils villageois de développement, collectivités locales, services déconcentrés de l’Etat…) est donc plus que jamais nécessaire pour le maintien d’un climat de paix.

Photo de famille avec les participants de Koui.

C’est dans ce sens que le Laboratoire Citoyennetés et son partenaire financier Solidar Suisse ont soutenu la tenue des cadres de dialogue villageois de la commune de Boussé, dans les villages de Koui et de Sao, en vue de prévenir les risques de conflits et d’affrontements. Ces cadres de dialogue villageois ont regroupé les personnes ressources de chaque village (leaders religieux, coutumiers, CVD, propriétaires terriens…).

De gauche à droite, Paulin YOUGBARÉ, SG de la mairie, Oussou ZAMPOU, PDS de Boussé, Bie TIONO, chargé de programme au LC.

Etaient présents à ces échanges :
Le président de la délégation spéciale (PDS) de Boussé, Oussou ZAMPOU ;
• Le SG de la mairie, Paulin YOUGBARÉ ;
• Le président CVD, Jean-Pierre OUÉDRAOGO ;
• Les représentants des CFV, des CCFV, des CVD, etc. ;
• Le responsable de programme au LC, Bie TIONO, et son équipe.

Ces deux journées ont été riches en partage d’expérience. Les populations ont porté un grand intérêt à cette nouvelle initiative. Au dernier jour le chargé de programme au LC, Bie TIONO, a prononcé le mot de clôture.

Le responsable de programme au LC, Bie TIONO.

Un extrait de son discours : « C’est ensemble que nous pouvons construire un avenir meilleur. L’idée de la décentralisation, c’est la délégation de pouvoirs. C’est l’individu dans son entièreté qui s’autosaisit des affaires le concernant. On a échangé sur les conflits agriculteurs-éleveurs, des conflits fonciers. Et vous vous êtes prononcés sur les questions. Nous avons tous appris les uns des autres. Malheureusement, notre décentralisation n’est pas bien comprise. Ce n’est pas la mairie qui est chargée de tout faire. Elle nécessite aussi et surtout une sincère et vivante implication des populations, homme comme femme, sans aucune distinction. Tout à l’heure, le Préfet, président de la délégation spéciale, a parlé des pièces de l’état civil. C’est vraiment triste de voir que nous en soyons tous à ce stade. Ces actes sont vraiment indispensables pour la vie de tous les jours. Nous sommes tous responsables de cela. Le développement n’est pas seulement matériel, il est aussi mental. »

Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Zorgho

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité