Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Sahel : le plan contre l’extrémisme violent dans la région dévoilé

Sahel : le plan contre l’extrémisme violent dans la région dévoilé

Le Conseil régional du Sahel et l’Association des Municipalités du Burkina Faso, section Sahel (AMBF/Sahel), ont organisé, les 22 et 23 octobre 2018 à Dori, un atelier sur le plan d’actions pour la lutte contre l’extrémisme violent dans la région. Deux jours pour amender et valider les stratégies proposées dans le document afin de venir à bout de l’insécurité au Sahel.

La région du Sahel est devenue l’une des régions les plus en insécurité au Burkina Faso. Des enlèvements de personnels humanitaires, des assassinats ciblés d’élus locaux, des attaques ciblant les symboles de l’Etat, notamment les Forces de l’ordre, les mairies et les écoles, tel est le sombre tableau qui est donné à voir dans cette partie du pays des Hommes intègres. La réplique à une telle situation s’était déjà signalée, les 10, 11 et 12 mai 2018 à Dori, par l’organisation d’un atelier pour se pencher sur la question.
Trois jours d’échange qui avaient permis, entre autres, de faire le point sur l’impact de la sécurité sur le système éducatif de la région, l’état des lieux des problèmes de sécurité dans la région du Sahel, ainsi que les probables solutions ; de présenter les résultats de recherche sur l’état des lieux du niveau de vulnérabilité et de résilience des communautés du Sahel ; d’échanger sur l’impact des problèmes de sécurité sur la vie de la communauté musulmane et l’évaluation du niveau de vulnérabilité des jeunes et des femmes ; d’identifier des solutions pour une éducation en période de crise ; de réfléchir sur des activités encourageant la collaboration entre les Forces de défense et de sécurité et la population à la base. Quelques mois après, c’est un plan d’actions reposant essentiellement sur trois grands axes qui est dévoilé. Un plan qui a une durée de trois ans, soit 2018, 2019 et 2020.
Le premier axe porte sur la promotion de l’éducation en période de crise. Sa mise en œuvre coûtera cent cinq millions (105 000 000) de francs CFA sur les trois années, dont exactement soixante millions (60 000 000) de francs CFA en 2018. Le second grand point est le renforcement du soutien aux Forces de défense et de sécurité, l’accroissement de leurs capacités et l’amélioration de la qualité des infrastructures de soutien. Son exécution nécessitera la somme de deux milliards neuf cent onze millions quatre cent mille (2 911 400 000) francs CFA sur les trois années, dont un milliard cent quatre-vingt-dix millions (1 190 000 000) de francs CFA en 2018. Le troisième et dernier axe met l’accent sur la promotion de l’employabilité des jeunes et des cadres de concertation à tous les niveaux. Sa mise en œuvre mobilisera quatre cent quatre-vingt-seize millions six cent cinquante-sept mille cinq cent (496 657 500) FCFA sur les trois années, dont quatre-vingt-douze millions cinq cent deux mille cinq cent (92 502 500) francs CFA en 2018.
L’amendement et la validation de ce document stratégique a connu la participation des représentants des communes du Sahel, des chercheurs venus du Niger et du Burkina, des représentants des forces vives de la région, des associations et ONG, des responsables de projets et programmes, des services techniques et déconcentrés de l’Etat et des Organisations de la société civile. Si son élaboration a été voulue par les premiers responsables de la région du Sahel, il n’en demeure pas moins qu’il sera très utile à d’autres régions (l’Est et le Nord) qui connaissent des situations similaires.

Romuald Windenonga OUEDRAOGO, Observateur Civitac Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

5 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits