Vous êtes ica: Accueil > Actualité > CIFOEB organise un café sur les budgets de résilience face aux défis (...)

CIFOEB organise un café sur les budgets de résilience face aux défis sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso

Le jeudi 27 octobre 2022, le Centre d’information, de formation et d’études sur le budget a organisé, à l’hôtel des conférences Ouind-Yidé à Ouagadougou, un café autour du thème : « Quels budgets de résilience face aux défis sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso ? ».

Ce café se devait de recueillir des idées novatrices afin de faire des budgets de l’Etat des budgets de résilience pour faire face à la crise sécuritaire et ses conséquences ; de réfléchir sur l’optimisation du recouvrement en adressant la difficulté liée à l’évasion fiscale, la corruption, les déserts fiscaux et la lutte contre la fraude fiscale.

Environ quarante personnes de divers milieux professionnels (Ministères, ONG, Ambassade, Médias) ont échangé sur le thème. La modération a été assurée par Elie KABORÉ, journaliste économique et spécialiste des mines.

Trois axes principaux ont constitué l’ossature des échanges : l’impact de l’insécurité sur la mobilisation des recettes (budget de l’Etat) ; face à l’insécurité, comment les dépenses de l’Etat peuvent être impactées ? et comment les ressources sont mobilisées pour faire face à l’insécurité ?

Une vue des participants.

Trois experts, à savoir Léné SEBGO, ancien ministre de la Santé, ancien Directeur général de la coopération, Adama BADOLO, Directeur général de L’ENAREF, ancien Directeur général des Impôts et Moumounou GNANKAMBARY, ancien Directeur général du Budget et du Trésor, ont animé le panel.

Pour ce qui est du premier axe, Adama BADOLO dit qu’un rapport de la direction des impôts démontre qu’il y a des difficultés à mobiliser les ressources au niveau des zones touchées par l’insécurité, vu que les magasins sont fermés et que les services de collecte d’impôt ne sont plus en service. Seules les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso sont épargnées.

Par contre, au niveau international les mobilisations n’ont pas baissé, même si à l’interne les conditions ne sont pas réunies pour l’exécution des plans d’action pour le développement.
Même si les perceptions se font rare dans les localités où il y a l’insécurité, les panelistes trouvent que les recettes sont satisfaisantes pour le moment.

Quant au deuxième axe, M. GNANKAMBARY, expert en finances publiques, Ancien directeur général du budget. Les dépenses de l’Etat sont au-dessus des recettes, mais le manque à gagner est comblé par les bons sur les marchés financiers, l’appel public à l’épargne et l’aide publique au développement. Pour minimiser les coûts, dit-il, il y a des censures sur les missions à l’étranger et les dépenses non essentielles.

Le troisième axe, qui s’est penché sur les stratégies de mobilisation des ressources pour faire face à l’insécurité, propose de prioriser les dépenses et de faire des budgets prévisionnels à côté du budget général.

A la fin des échanges, des solutions ont été proposées pour faire des budgets de l’Etat des budgets résilients :
• Alléger les mesures fiscales pour ceux qui sont touchés par le terrorisme
• Trouver des taxes additionnelles pour augmenter le budget alloué à l’insécurité
• Utiliser les nouvelles technologies pour recouvrer les recettes et les taxes
• Lutter farouchement contre la corruption

Mona Léa ABOFLAN, Stagiaire au Laboratoire Citoyennetés

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

La 6e édition de la semaine nationale de sécurité routière de l’ONASER s’annonce riche en couleurs

Elle se teindra du 09 au 13 août 2022, avec des séances de formation, d’information, de sensibilisation et de conscientisation, au programme.

La Randonnée pédestre Grand-Ouaga

Cette marche aura lieu le samedi 23 Juillet 2022, avec pour circuit Ouagadougou-Loubila. Le départ est prévu au siège de SOTRACO Somgandé, à partir de 05 h 00

Table ronde des partenaires sur l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

25 mai 2022 à 8 h à Ouagadougou.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits