Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Situation des étudiants de Dori : bilan de la rencontre de l’ANEB avec le (...)

Situation des étudiants de Dori : bilan de la rencontre de l’ANEB avec le Gouverneur de la région du Sahel et le chargé de mission de l’Université de Dori

Le jeudi 5 janvier 2023, à Dori, une rencontre s’est tenue entre le Gouverneur de Dori (le Lieutenant-Colonel P.F. Rodolphe SORGHO), le chargé de mission de l’Université de Dori (Dr Ibrahim LY) et le Président de l’ANEB, Hamidou Amadou DIALLO, étudiant en deuxième année en mine à Dori, sur la situation universitaire de Dori. Afin de connaître le bilan et les conclusions de la rencontre, Civitac s’est adressée au président de l’ANEB. Voici son compte-rendu.

Les étudiants de Lettres Modernes P.2020 en cours il y a 2 ans.

« Dans la matinée du 4 janvier 2023, nous avons rencontré le Gouverneur de la région du Sahel pour discuter de la situation du Centre universitaire de Dori. Nous avons été reçu aimablement par le Gouverneur et les échanges ont duré environ deux heures.

Au cours de cet échange, on a eu à exposer la situation du CU-D, c’est-à-dire l’arrêt des activités pédagogiques depuis le 13 mars 2022. Cela fait presque un an que les étudiants ne se retrouvent plus, l’Administration est absente et nous n’avons aucune information officielle de sa part concernant la situation. Les étudiants sont perdus, ils sont sans repère ; d’autres sont venus d’ailleurs et ne sont plus situés. Tel a été le problème exposé au Gouverneur de la région.

Le Gouverneur, à son tour, a appelé le chargé de mission, Dr Ibrahim LY, qui a participé à la réunion par téléphone. Il a écouté notre exposé et a apporté sa part de contribution et de justification concernant la situation.

Il a dit en substance qu’à comparer aux autres universités, c’est-à-dire l’Université de Fada, celle de Ouahigouya et celle de Dédougou, qui sont des universités à part et autonomes, qui disposent d’un budget de fonctionnement, le Centre universitaire de Dori n’a pas un budget en tant que tel ; ce qui constitue en partie un problème.

Il a ajouté que l’Université de Dori avait demandé au ministère la délocalisation du Centre universitaire de Dori, mais qu’il y a toujours des insuffisances, et que, actuellement, l’université est à une probabilité de fermeture du Centre universitaire de Dori à 95%.

Dans ce cas, avons-nous demandé, que deviennent les étudiants inscrits et orientés au CU-D ? La plupart des étudiants ont été orientés par l’Etat, c’est une responsabilité de l’Etat et nous croyons qu’il a les moyens de porter cette responsabilité.

Nous demandons vraiment la reprise des activités pédagogiques du CU-D. Nous ne savons pas comment, mais nous gardons toujours espoir.

Le Gouverneur, pour sa part, nous a éclairé sur quelques points : « Au début de la crise, c’était l’axe le problème, et on a essayé de mettre en place l’héliportage des enseignants, mais il y a toujours des insuffisances… »

Nous ne sommes pas satisfaits de la rencontre car on n’a pas eu de solutions concrètes concernant la reprise des activités pédagogiques au Centre universitaire de Dori. Environ une année que les étudiants ne se retrouvent plus. Nous avons besoin d’être situés et nous espérons avoir des informations plus concrètes.

Les étudiants, de leur côté, à travers l’ANEB, participent à la rencontre des différentes autorités et des structures mères, c’est-à-dire l’UGEB (Union générale des étudiants du Burkina). Ils préparent une conférence de presse pour être entendus dans l’ensemble du pays car, en fin de compte, ils se sentent délaissés. »

Le président de l’ANEB.

Roland DOAMBA, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

25 avril 2023 à Ouagadougou : Lancement de la phase opérationnelle du projet FASOVEIL
29 avril au 6 mai 2023 à Bobo-Dioulasso : 20e édition de la Semaine nationale de la Culture

Thème : " Diversité culturelle, ferment de l’unité nationale".

Du 29 au 30 mars 2023 à Ouagadougou : Atelier méthodologique du projet FASOVEIL
 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits