Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Conférence publique : droits humains et cohésion sociale
Conférence publique : droits humains et cohésion sociale

Le samedi 4 février 2023, une conférence publique sur les droits humains et la cohésion sociale a été organisée par le projet Djamtan-Laafi Bala dans la salle multimédia de Dori. Elle a été dirigée par Nawinmièb SOMÉ, Conseiller en droits humains, Abdoulaye Hoéffi DICKO, Directeur exécutif du Centre pour la bonne Gouvernance au Sahel (CGS)/Président du MBDHP/SENO). A leurs côtés il y avait Hama Yaya DICKO, Coach Profil Gouvernance et Citoyenneté du projet Djamtan-Laafi Bala, comme modérateur.

Le Présidium.

Dans le but d’atteindre ses objectifs, le projet Djamtan-Laafi Bala a organisé, le samedi 4 février 2023, à la salle multimédia de Dori, une conférence publique sur le thème : Les droits humains et la cohésion sociale : défis et perspectives. Cette conférence regroupait environ une centaine de participants membres de plusieurs associations : AEES, AJDS, U-Reporters, MBDHP, Association Fulbe Dunia, entre autres.

Les panélistes.

En guise d’introduction à la conférence, le coach Gouvernance et Citoyenneté, en tant que modérateur, a décliné les objectifs du projet Djamtan-Laafi Bala qui sont, entre autres : contribuer à l’empowerment des jeunes, à saisir les opportunités économiques locales, à participer à la gouvernance locale et à vivre dans la résilience et dans la paix.

Ensuite, les deux modules qui constituaient l’ossature de la conférence ont été développés, pour le premier, par le Conseiller en droits humains, et le deuxième, par le Directeur exécutif du Centre pour la bonne Gouvernance au Sahel. Le premier a porté sur la situation et les défis des droits humains au Sahel et le deuxième sur les liens entre les droits humains et la cohésion sociale au Sahel.

Nawinmièb SOMÉ, Conseiller en droits humains.

Le Directeur exécutif du Centre pour la bonne Gouvernance au Sahel dira : « Lier la promotion des droits humains à la cohésion sociale est une option unique et stratégique pour faciliter le passage d’une culture de gestion de crises à une culture de prévention des conflits, notamment dans un contexte mondial où les droits de l’homme tendent à être restreints ou mis à mal au nom de la sécurité. »

Abdoulaye Hoéffi DICKO, Directeur exécutif du Centre pour la bonne Gouvernance au Sahel.

Pour rappel, le projet Djamtan-Laafi Bala est un projet de renforcement de la résilience des jeunes pour la paix durale dans le Sahel et le Centre-Nord.

Roland DOAMBA, Observateur Civitac, Dori

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité