Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Kaya : une ville dans l’œil du cyclone de l’insécurité, mais la population (...)
Kaya : une ville dans l’œil du cyclone de l’insécurité, mais la population demeure résiliente

Depuis le début des attaques terroristes en 2015, l’insécurité prend de plus en plus de l’ampleur dans le Centre-Nord, mais Kaya-ville est pour le moment épargnée. Malgré les attaques tout autour de Kaya, la population reste optimiste et résiliente.

Mardi 17 janvier 2023. La belle cité du cuir et de la peau (Kaya), dans la région du Centre-Nord, dans l’œil du cyclone de l’insécurité, fait montre d’une résilience séduisante qui attire l’attention de plus d’un. Les habitants y mènent une vie paisible et très mouvementée, contrairement à ce que racontent certains. Tous les week-ends, les maquis et les boîtes de nuit refusent du monde.

« Pour dire vrai, je ne sens pas trop l’insécurité tant décriée par ceux qui ne sont pas à Kaya. Je pense que c’est une bonne chose que la population de Kaya soit résiliente, malgré l’insécurité dans la région », constate Sali OUÉDRAOGO, animatrice radio nouvellement arrivée à la RTB2/Kaya. Et de renchérir : « Il faut être optimiste, car nous allons y arriver. Ne pas être résilient, c’est donner la force aux forces du mal. »

L’engouement au grand marché de Kaya.

A Kaya, les administrations fonctionnent normalement, les commerçants sont dans leurs boutiques et devant leurs étals dans les marchés, les ouvriers vaquent à leurs occupations comme à l’accoutumée. Même si aux encablures de la ville l’insécurité sévit, les résidents se déplacent, avec toutefois un peu de réserve.

Au niveau de l’éducation, les établissements et les écoles sont fonctionnels et toujours prêts à accueillir les EDI (Elèves déplacés internes). Les parents sont toujours disposés à amener leurs enfants à l’école. Tout cela renforce la cohésion sociale et le vivre-ensemble, et booste les capacités de résilience.

Par ailleurs, ce vécu quotidien est devenu une nouvelle donne pour la population qui a refusé la psychose pour s’adapter à la situation et se construire une nouvelle vie. Jacques OUÉDRAOGO, journaliste à Kaya et chef de service à la RTB2, se veut positif : « La ville de Kaya est belle et bien résiliente, parce que l’organisation des activités culturelles et sportives se poursuit. Des femmes déplacées internes et femmes hôtes vulnérables ont été formées aux activités génératrices de revenus comme la fabrication du savon, du soumbala, de la pâte d’arachide, etc. »

Les petites commerces au bord de la voie.

De toute évidence, le dynamisme dans la ville de Kaya s’explique par le fait que la population en a marre de vivre à longueur de journée la peur au ventre. Pendant la période des fêtes, la ville était en pleine effervescence, à l’image des villes comme Ouaga et Bobo. Les Kayalais préparaient les fêtes comme ils pouvaient, avec le peu de moyens dont ils disposaient. Les différents ménages se battaient pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Bien entendu, la population garde toujours cette joie de vivre, tout en espérant qu’un jour un nouveau soleil brillera au-dessus du pays des Hommes intègres.

Pélagie TALO, Observatrice Civitac, Kaya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité