Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La parenté à plaisanterie : facteur de cohésion sociale

La parenté à plaisanterie : facteur de cohésion sociale

L’ONG Search for Common Ground a organisé, le dimanche 19 février 2023, dans la cour de la direction régionale des sports et loisirs à Dori, une journée de parenté à plaisanterie.

Cette journée a vu la participation d’un bon nombre de personnes de différentes ethnies venues échanger et apprendre davantage sur la parenté à plaisanterie. Après le mot de bienvenue du chef de base de l’ONG Search for Common Ground, des échanges et partages d’expériences pleins d’enseignements ont eu lieu entre les participants et les panelistes. Des taquineries entre ethnies parentes à plaisanterie se faisaient également dans l’assemblée, ce qui témoignait du bien-fondé de l’activité.

Un moment d’échange et de partage d’expériences.

« Pour ce qui est de l’activité, nous l’avons organisée dans le cadre du projet ‘’Woumtaaba’’. Un projet qui vise à réduire la violence intercommunautaire et à renforcer la cohésion sociale dans les régions du Centre-Nord et du Sahel, affectées par les déplacements de population. Pendant l’activité, nous avons beaucoup appris sur la parenté à plaisanterie, ses différentes formes et les différents groupes ethniques parents à plaisanterie. Nous sommes donc satisfait des résultats engrangés », a laissé entendre Emile GUIDA, chef de base de l’ONG Search for Common Ground au Sahel.

Emile GUIDA, chef de base de l’ONG Search for Common Ground au Sahel.

Selon toujours M. GUIDA, la parenté à plaisanterie peut être prise comme un outil régulateur de tensions sociales, un peu comme le thermostat. « C’est une bonne initiative de la part de l’ONG d’avoir organisé cette journée, parce que j’ai appris que la parenté à plaisanterie est une valeur culturelle très importante dans nos différentes communautés », nous confie Aïssatou ZOUBA, une participante.

Une participante à la journée de parenté à plaisanterie.

La journée s’est achevée autour de jeux de société en petits groupes composés de différentes ethnies.

Les participants jouant à des jeux de société.

D’après le chef de base, des suggestions ont été faites de la part des participants pour améliorer davantage la tenue d’activités de ce genre. Il rassure donc que ces suggestions seront prises en compte pour les prochaines activités.

Tafsir Housseyni MAÏGA, Observateur Civitac, Bani

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Du 29 au 30 mars 2023 à Ouagadougou : Atelier méthodologique du projet FASOVEIL

Le Laboratoire Citoyennetés et la Fondation Hirondelle organisent un atelier méthodologique pour permettre aux OSC partenaires de mieux cerner les différents enjeux, la démarche et les outils du projet FASOVEIL, et d’adopter des consignes consensuelles de collaboration afin de garantir le succès du projet.

Du 17 au 20 Janvier 2023 dans la commune de Boussouma

Sensibilisation de jeunes femmes et filles-mères de la commune de Boussouma sur le vivre-ensemble, la paix et les violences basées sur le genre.

Le 30 novembre 2022 à Ouagadougou : Atelier à mi-parcours du Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun

Le Programme Démocratie communautaire participatif dans le Plateau central et la Boucle du Mouhoun organise un atelier à mi-parcours 2021-2022 de son intervention dans les deux régions.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits