Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Promotion de la cohésion sociale au Burkina Faso : l’Association Wend-Panga (…)
Promotion de la cohésion sociale au Burkina Faso : l’Association Wend-Panga sensibilise les jeunes à Boussouma

Dans le cadre de la promotion de la paix au Burkina Faso et dans la commune de Boussouma en particulier, les personnes vivant avec un handicap ont voulu apporter leur touche dans cette quête permanente de paix. A travers une séance de sensibilisation, ces personnes ont réuni un grand nombre de jeunes à Boussouma ce jeudi 23 mars 2023, pour leur partager des messages de paix, de résilience et de bon voisinage.

Le handicap n’est pas une fatalité. Ils sont handicapés moteurs, hommes et femmes issus de l’Association Wend-Panga à avoir partagé leurs expériences et bonnes pratiques en matière de vivre-ensemble, de bon voisinage et de cohésion sociale aux jeunes de la commune de Boussouma. Cette action est une manière pour ces personnes vivant avec un handicap d’interpeller tous à l’implication de toutes les couches sociales dans la recherche de la paix. C’est pourquoi la structure a reçu le soutien du projet Djamtan-Laafi Bala, dont les objectifs sont la promotion de la paix et la résilience dans le Centre-Nord et le Sahel.

L’appel de L’Association Wend-Panga a été bien entendu par la population.

Dans un climat assez décomplexé, ces personnes ont montré que le handicap ne saurait être une fatalité. Avec son handicap, on peut toujours participer à la construction de sa nation.

Les participants et participantes sont repartis les têtes remplies de messages de paix et de bonnes pratiques pour une société de paix. Selon Mamounata OUÉDRAOGO, la sensibilisation a été d’un grand apport pour les participants. Pour elle, avant de venir à cette rencontre elle n’avait pas une bonne connaissance des notions de bon voisinage et de l’importance du prochain.

Ces personnes ont montré leur plus-value aux jeunes en matière de cohésion sociale.

Pour rappel, Boussouma est une commune qui depuis début janvier 2023 est menacée dans ses périphéries Nord par les groupes armés terroristes qui ont occasionné des personnes déplacées internes au centre de Boussouma s’ajoutant à ceux ayant fui d’autres localités.

Ces actes sont de nature à renforcer la résilience et la cohésion sociale et surtout l’inclusion de toutes les couches sociales dans les actions du développement.

Bédaré OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Boussouma

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité