Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Ouagadougou : Un trafic routier de plus en plus difficile et (...)
Ouagadougou : Un trafic routier de plus en plus difficile et risqué

Mercredi 5 avril 2023. Il est 7h30, nous enfourchons notre motocyclette. Direction, notre lieu de travail. A peine avons-nous emprunté la principale voie bitumée du quartier que le stresse monte de façon brusque. Nous allons vous le raconter !

Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, est caractérisée par sa population très active et très mobile. Les principaux moyens de locomotion sont la motocyclette (pour la plupart), la voiture (pour quelques privilégiés) et les bicyclettes (pour la grande majorité). Il y a aussi les tricycles communément appelés « taxi-moto ». Les principales voies de la capitale étant assez étroites pour contenir tous ces engins, la circulation à Ouagadougou devient de plus en plus pénible et stressante.
De plus, il y a le fait que certaines personnes font de ce qui aurait dû être un trajet calme et paisible, un véritable cauchemar. Ce sont les plus pressées, aucun respect des feux tricolores, n’en parlons pas des panneaux de signalisations, là c’est pire. D’autres individus se retrouvent avec leurs motocyclettes sur la voie réservée aux voitures, se faufilant entre elles, sans casque !
Ce matin 5 avril 2023, pour rejoindre notre lieu de travail, c’est la croix et la bannière. Sur notre motocyclette, le casque rigoureusement porté et attaché, nous respectons les signalisations et formulons des prières afin d’arriver à bon port. Seulement tout ne dépend pas de nous. Nous ne sommes pas les seuls à emprunter ces axes.

Photo d’illustration.

Il finit dans un caniveau
Après une dizaine de minutes de route, les choses semblent aller mieux, mais malheur ! Nous nous retrouvons dans un embouteillage sur une voie réservée aux voitures et au motocyclettes de plus de 125m3 de diamètre. Suite à cet embouteillage, à quelques mètres du marché de Dassasgho, un automobiliste décide de se sortir de cette situation en empruntant la route destinée aux petites motos et finit sa manœuvre dans un caniveau, entrainant avec lui, dans sa chute, un jeune homme sur sa moto. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Panique totale ! Certains prolifèrent des injures à l’endroit du conducteur de la voiture, d’autres brûlent le feu pour se tirer de là. Les plus courageux et sensibles essaient de venir en aide aux blessés. Nous continuons notre trajectoire et arrivons au bureau tout émoustillée et avec une panoplie d’interrogations à l’esprit. Qu’est-ce qui cause toutes ces situations ? Qui sont les véritables responsables ?

Le difficile trafic routier à Ouagadougou est lié à plusieurs de facteurs tels que la non vulgarisation des moyens de transport en commun, l’étroitesse des routes mais aussi et surtout à l’intolérance, l’indiscipline aggravée et notoire des usagers. Ce fléau doit être véritablement pensé et résolu. La discipline est le maître mot des contrées développées. Aucun peuple, aucun Etat, aucune nation ne se construit dans le désordre et l’anarchie.
Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Ouagadougou.

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité