Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Cohésion sociale au Burkina Faso : le Potentiel des jeunes unis pour les (...)
Cohésion sociale au Burkina Faso : le Potentiel des jeunes unis pour les droits humains, l’environnement et la culture sensibilise à travers une conférence publique

Ce samedi 8 avril 2023, dans la région Hauts-Bassins, le Potentiel des jeunes unis pour les droits humains, l’environnement et la culture (PJU/DHEC), en partenariat avec la Direction régionale des droits humains, a organisé une conférence publique sur la cohésion sociale. Cette activité entre dans le cadre de la promotion de la cohésion sociale et des droits humains.

Un aperçu des participants.

"Cohésion entre les communautés, gage d’une paix durable au Burkina Faso", c’est sur ce thème que Aimé KORO, chef du service des études de la planification à la Direction régionale des droits humains, de la promotion de la citoyenneté et de la paix des Hauts-Bassins en qualité de conférencier, a animé une conférence ce samedi 8 avril 2023. Organisée à Bobo-Dioulasso au Centre culturel de dialogue pour les jeunes (CCDJ) par le PJU/DHEC, ce moment de partage a permis de développer plusieurs sous-thèmes tels que ‘’les interactions entre les communautés’’, ‘’le bon-vivre-ensemble’’, ‘’les conflits communautaires’’, ‘’la prévention’’, ‘’l’analyse et la gestion des conflits communautaires et la promotion de la cohésion sociale’’.

Aimé KORO, conférencier, et Djamilatou TRAORÉ, modératrice.

Par ailleurs, les participants ont pu découvrir les types de conflits communautaires, les modes alternatifs et les mécanismes juridictionnels de gestion des conflits, ainsi que les enjeux de la contribution des leaders communautaires pour la quête de la cohésion sociale au Burkina Faso.

De la gauche vers la droite, Adama OUÉDRAOGO, Blaise HIEN et Bengaly KÉRÉ.

Selon Blaise HIEN, président de l’association Djiguitougoula et parrain de ladite conférence, « le Burkina a besoin de l’apport de tout le monde, et si les jeunes ont décidé de mettre la main à la pâte à travers cette initiative, ils sont à féliciter et à encourager, afin que cette activité ne soit pas la dernière mais le commencement, pour faire passer des messages ».

Pour rappel, cette conférence est l’initiative du Potentiel des jeunes unis pour les droits humains, l’environnement et la culture (PJU/DHEC), un jeune mouvement qui œuvre, selon les dires de son président, Bertin TIÉKOURA, à « promouvoir les droits humains, défendre et protéger l’environnement et valoriser nos cultures ». Aussi, cette activité entre dans le cadre de la promotion des droits humains et de la cohésion sociale afin d’« éviter que les tensions existantes au Burkina ne créent une fracture sociale, informer sur les dangers réels qui nous guettent ».

Adama DÉMÉ.

Quant au Centre culturel de dialogue pour les Jeunes (CCDJ) qui a abrité la conférence, il est une initiative de Semfilms, pour être un cadre de lecture, de réflexion et de projection. Adama DÉMÉ, animateur au CCDJ, estime que cette activité entre dans le cadre de la promotion des droits humains, qui est également le champ de bataille de l’association Semfilms, par ailleurs promoteur du festival Ciné Droits Libres.

D. Mouniratou GOUMBANÉ, Observatrice Civitac, Bobo-Dioulasso

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité