Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Dernier jour de marché avant le Ramadan à Kaatr-yaar : tout le monde (...)
Dernier jour de marché avant le Ramadan à Kaatr-yaar : tout le monde s’active

Une Observatrice Civitac se rend au marché Kaatr-yaar, dans l’Arrondissement 11 de Ouagadougou, avant la fête de Ramadan 2023. Son constat.

Nous sommes le mardi 18 avril 2023, et il est 10 h 30 mn. Dans le quartier Kaatr-Yaar situé dans l’Arrondissement 11 de Ouagadougou, c’est le jour de marché comme tous les précédents mardis. Seulement, ce mardi 18 avril est spécial. C’est en effet le dernier mardi, le dernier jour de marché dans ce quartier avant la fête de Ramadan. C’est une occasion de faire de bonnes affaires aussi bien pour les commerçants que pour les clients. Nous y avons fait un tour !

Le marché est plein à craquer, il fait chaud, l’atmosphère est tendue, l’air circule à peine, on transpire, on se frôle, on se piétine pour passer, mais on n’abandonne pas. Chacun veut tirer son épingle du jeu.

Un marché plein à craquer !

Il y a de tout dans ce marché. Des vendeurs de vêtements en boutiques, de chaussures, d’accessoires, de légumes, de friandises… Ce marché est surtout réputé par les vendeurs de tenues d’occasion, appelées friperies ou encore, en langage familier, « yougou-yougou ».

Ce mardi, nous faisons partie des potentiels acheteurs de « yougou-yougou », car uniques en leur genre. Avec beaucoup de chance on y trouve des pépites. Des parents, avec des budgets serrés mais soucieux de trouver des vêtements à leurs enfants pour la fête de Ramadan, sont aussi de la partie. Cependant, les commerçants semblent avoir compris cela. Difficile d’acheter quoi que ce soit aujourd’hui. Ils sont intransigeants lorsqu’il s’agit de fixer le coût de leurs marchandises.

Assise sous le hangar d’un vendeur, attendant patiemment notre tour, nous suivons d’un regard amusé la discussion entre ce dernier et une maman à la recherche de pantalons jeans pour son fils de 12 ans :
La dame : « Je veux des pantalons jeans pour un garçon de 12 ans. »
Le vendeur : « Y en a, assoyez-vous ! »
Il présente une bonne quantité à la dame qui semble émerveillée à la vue des pantalons. Elle remue, secoue, trie, inspecte les pantalons. Son choix est fait. Puis arrive le moment connaître le prix.
La dame : « C’est combien ? »
Le vendeur : « 2 500 F CFA l’unité. »
La dame : « Ah ! mon ami, toi aussi, dèh ! Tu es devenu cher, ou bien c’est parce que c’est bientôt la fête ? Pardon, il faut diminuer. »
Le vendeur : « Tu as combien ? »
La dame : (le regard déjà perdu et triste) « 1 000 F CFA. »
Le vendeur : « C’est bon mais ce n’est pas arrivé. Nous-mêmes on ne gagne pas à ce prix quand on paye en gros. »

Le vendeur de friperies et ses potentiels clients.

A la vue de cet entretien, nous nous sommes doucement retirée, imaginant le prix qui nous serait donné pour des pantalons de grandes tailles.
Le vendeur n’a cessé de crier : « Madame, pour vous-là, c’est quoi ? »
Et nous de rétorquer : « J’arrive. »
Rendez-vous le prochain mardi après le Ramadan, les prix seront, à coup sûr, revus à la baisse (avons-nous marmonné en nous dirigeant vers le parking pour récupérer notre engin).

Les périodes de fêtes sont des moments riches en émotion. On s’active çà et là, oubliant un tant soit peu les angoisses existentielles.

Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité