Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Lancement officiel des travaux de bitumage de Bassinko, Rimkiéta, Nagrin et (...)
Lancement officiel des travaux de bitumage de Bassinko, Rimkiéta, Nagrin et Yagma

Ce samedi 13 mai 2023, à Ouagadougou, Bassolma BAZIÉ, ministre d’État, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, représentant le Premier ministre, a officiellement lancé les travaux de construction et de bitumage des voiries urbaines de Bassinko, Rimkiéta, Nagrin et Yagma.

C’est bientôt la fin du calvaire pour les riverains de Bassinko, Rimkiéta, Nagrin et Yagma. En effet, avec le démarrage officiel des travaux lancé par le ministre d’État, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma BAZIÉ, représentant le Premier ministre, les arrondissements 3, 7, 8 et 9 connaîtront des travaux d’aménagement et de bitumage de certaines de leurs voies. Les travaux concernent plus exactement la voie d’accès principale au quartier Rimkiéta, longue de 6, 880 Km ; la voie d’accès principale au quartier Nagrin, longue de 4,950 Km ; la voie d’accès principale au quartier Bassinko, longue de 6,17 Km et la voirie embrayée RN22-rues Nord et Ouest du Sanctuaire de Yagma, longue de 9,548 Km.

Adama Luc SORGHO, ministre des Infrastructure et du Désenclavement.

Adama Luc SORGHO, ministre des Infrastructures et du Désenclavement, a indiqué que c’est une première phase de travaux qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement du secteur des transports en général et de l’amélioration de la mobilité urbaine en particulier, et dont la finalité est le désengorgement et la décongestion des artères principales des différentes villes du pays, notamment Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Il a par ailleurs annoncé les travaux d’élargissement de la sortie de la route nationale n°2, route de Ouahigouya, avant de mettre en garde que « aucun projet ne sera réceptionné ici tant que nous ne sommes pas sûrs de sa qualité ».

Les populations bénéficiaires, par la voix de Saam-Naaba Boulga, ont fait savoir leur gratitude. « C’est une joie immense, car Dieu et les autorités ont entendu notre cri de cœur plusieurs années durant », a-t-il déclaré avant de demander aux siens de faciliter la tâche aux équipes déléguées pour de meilleurs travaux.

Bassolma BAZIÉ, réprentant le Premier ministre.

Pour le ministre d’Etat Bassolma BAZIÉ, l’acte officiel qui vient d’être fait doit marquer le temps. « C’est la sueur des populations, c’est la sueur du peuple burkinabè et les actions que nous posons ici doivent marquer le temps. Il ne faudrait pas qu’après les travaux, même pas réceptionnés, des intempéries se mettent à vérifier la tenabilité de ces travaux.

Nous souhaiterons qu’à l’issue de la réception ce soit des travaux qui vont défier le temps… On ne souhaiterait pas venir recevoir des travaux qui seront immédiatement biodégradables. Si on se retrouvait dans cette situation, tout un chacun sera interpellé immédiatement, mis devant ses responsabilités pour que les travaux reprennent », a-t-il mis en garde.

Clarisse KABORÉ, Observateur Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité