Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Sapouy/Santé : le président de la COGES de Bawiga partage sa vision de la (…)
Sapouy/Santé : le président de la COGES de Bawiga partage sa vision de la gestion de leur CSPS

À l’occasion de la cérémonie de réception des travaux du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Bawiga, nous avons réalisé une interview avec Claude BAGNAN, le président de la Communauté de gestion des établissements de santé (COGES) du village de Bawiga. C’était le 6 juillet 2023 à Bawiga. Nous avons abordé les actions de la COGES, la rénovation récente du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Bawiga et les mesures ou actions qui seront menées pour l’entretien des lieux.

Civitac : Depuis combien de temps êtes-vous le président de la Communauté de gestion des établissements de santé (COGES) de Bawiga ?
Claude Bagnan (CB) : Je suis le président de la COGES depuis trois (3) ans.

Comment avez-vous été élu ?
C’est la communauté qui s’est réunie pour me choisir à l’unanimité. Ils ont jugé que je pourrais assurer la fonction de président de la COGES.

Le bureau est constitué de combien de membres, combien d’hommes et combien de femmes ?
Il y a sept (7) personnes dans le bureau. Il n’y a pas de femme dans le bureau, c’est tous des hommes.

Comment fonctionnez-vous avec les autres membres du bureau ?
Nous tenons une réunion à la fin de chaque mois. Nous tenons aussi des Assemblées générales chaque semestre.

Et quels sont les sujets que vous abordez lors de vos rencontres d’une manière générale ?
Lorsque nous nous rencontrons, nous discutons de l’assainissement et de l’hygiène du centre de santé, qu’est-ce qu’il faut faire pour l’entretien et la gestion des lieux. Aussi, lorsqu’il y a des travaux à réaliser, nous invitons tous les membres du bureau à participer et à faire des cotisations.

Le CSPS de Bawiga après les travaux de rénovation.

Dans ce CSPS, qu’est-ce que vous avez déjà fait comme action concrètement ?
Je prendrai l’exemple des travaux de réhabilitation du CSPS. Nous avons demandé au projet Wakanda de nous aider à rénover notre centre. Ils nous ont affirmé que le projet n’intervient pas dans les travaux de réhabilitation des CSPS. Mais ils ont demandé à ce que nous réalisions un champ communautaire du village pour qu’il nous appuie (le projet). Ce que nous avons effectué et le projet nous a soutenu en nous octroyant de l’engrais pour la saison passée. Lorsque le projet a constaté notre cohésion et dévouement pour le développement de notre village, il a alors décidé de nous aider à rénover notre centre de santé.

Avant la réhabilitation, comment gériez-vous le centre  ?
Avant la rénovation, nous prenions soin des lieux. Notre bureau est à majorité constitué de jeunes, ce qui nous rend dynamiques. Avec l’appui des autres jeunes du village, nous faisions le désherbage dans le CSPS sur notre propre initiative.

À présent que le CSPS a été rénové, que ressentez-vous après cela ?
Vraiment cela nous réjouit le cœur. C’est un soulagement et nous remercions le projet. Nous avons maintenant des ventilateurs, de la lumière, une télévision pour les accompagnants des malades, du matériel médical et des produits pharmaceutiques. Tout a été rénové.

Que comptez-vous faire comme action pour l’entretien des nouveaux locaux ?
Si nous avons bien pris soin du centre avant les travaux, nous travaillerons doublement pour maintenir les locaux en bon état après sa rénovation. Il est primordial pour nous d’instaurer une routine de nettoyage régulier pour éliminer les saletés et les germes. Des protocoles de nettoyage stricts seront établis et suivis. Nous allons nettoyer quotidiennement les locaux, enlever les toiles d’araignées. Nous avons recruté des dames qui sont chargées d’assurer le nettoyage et nous les payons grâce à la caisse de la COGES. Ici, les douches sont séparées des W.-C, pour éviter la confusion. Les toilettes sont quotidiennement nettoyées. Les équipements médicaux et les installations seront soumis à une maintenance préventive régulière pour éviter les pannes et garantir leur bon fonctionnement. Des conteneurs appropriés seront en outre mis en place pour collecter et éliminer correctement les déchets.

Deux nouvelles tables d’accouchement reçues comme matériel médical du projet.

Comment avez-vous obtenu ces ressources financières ?
Nous les avons obtenues grâce à la vente des médicaments pharmaceutiques.

Les idées que vous venez de citer, est-ce une personne qui vous les a données ou sont-elles personnelles ?
Pour être franc, lorsque notre major est arrivé, il m’a affirmé que nous devons beaucoup travailler. Il nous soutient énormément et, par moments, il nous interpelle par rapport à certains problèmes du CSPS.

Quel est votre dernier mot  ?
Je suis très ravi de la réhabilitation de notre CSPS. Les patients bénéficieront d’un environnement plus sûr et plus accueillant, ce qui contribuera à améliorer la qualité des soins de santé disponibles localement. Mon souhait est que tous ensemble, avec la population de Bawiga, nous prenions soin des nouveaux locaux pour assurer son bon fonctionnement et sa durabilité.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Zaogo : une rencontre inoubliable pour le tournoi "Laguem taaba la gad Taaba"
Le village de Zaogo, dans la province du Kourittenga, a accueilli, le 13 juillet 2024, la 10e édition du tournoi de football "Laguem taaba la gad taaba" sous l’égide de Aboudou Karim LAMIZANA, (…) Lire la suite
Burkina/Centre-Ouest : les Délégations spéciales de la région non partenaires du DEPAC formées sur le nouveau guide pour l’exercice de redevabilité
Les membres des Délégations spéciales des collectivités territoriales non partenaires du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC) des provinces du (…) Lire la suite
Burkina/Environnement : Wity Agro ajoute de la vie à la vie
Wity Agro a organisé, le samedi 29 juin 2024, une journée de reboisement dans son centre agroécologie à Loumbila. Cette journée a été présidée par Abdoul-Aziz ILBOUDO, Chef de service (…) Lire la suite
Toute l'actualité