Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Utilisation des réseaux sociaux : le CGD et le CSC invitent la jeunesse à (...)
Utilisation des réseaux sociaux : le CGD et le CSC invitent la jeunesse à faire preuve de responsabilité

Dans l’optique d’inciter les jeunes à adopter des comportements responsables sur les réseaux sociaux, le Centre pour la gouvernance démocratique au Burkina Faso (CGD) et le Conseil supérieur de la communication (CSC) ont animé une conférence publique ce samedi 15 juillet 2023, à Ouagadougou.

Depuis l’essor du numérique, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie de tous les jours. Bonne chose ou mauvaise, les utilisateurs de ces canaux ne le font pas tous à bon escient. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir les réseaux sociaux engendrer pas mal de guéguerres.

C’est alors en connaissance de cause que le Centre pour la gouvernance démocratique au Burkina Faso (CGD) et le Conseil supérieur de la communication (CSC) ont pensé à conscientiser les jeunes, qui aujourd’hui sont les principaux utilisateurs de ces outils, pour une utilisation rationnelle de ces canaux de communication.

« La communication est un couteau à double tranchant », soutient Abdoulazize BAMOGO, président du Conseil supérieur de la communication. Etant donné que nous vivons dans un monde où les réseaux sociaux demeurent les principaux outils de communication, d’expression et d’information, il appelle à une bonne utilisation de ces réseaux, pour bien sûr aider le pays des Hommes intègres à sortir de cette crise dont il est sujet depuis bon nombre d’années maintenant.

Abdoulazize BAMOGO, président du Conseil supérieur de la communication.

« Dans ce contexte difficile de crise sécuritaire et de tension sociale que nous traversons, nous devons faire beaucoup attention dans ce que nous disons à travers ces différents supports, parce que si nous nous exprimons bien, nous pouvons aider notre pays à renforcer la cohésion sociale, et à créer les conditions d’un retour à la paix dans notre pays.

Mais si nous nous exprimons mal, c’est nous-mêmes qui allons semer les graines de la discorde, qui allons créer des situations où les gens s’en veulent les uns les autres, et rendre difficile le retour à la paix », a laissé entendre le président du CSC.

Ce rendez-vous d’échange est placé sous le parrainage du ministre des Sports, de la Jeunesse et de l’Emploi, Dr Boubakar SAWADOGO. Absent pour faute de calendrier, il s’est fait représenter par Larba PILGA, Directeur général de la jeunesse et de l’éducation permanente. A écouter celui-ci, cette initiative est assez opportune en ce sens qu’elle permettra à la jeunesse d’utiliser de façon raisonnable les réseaux sociaux.

Une vue de l’ensemble des participants.

« Cette conférence va bénéficier à la jeunesse. C’est une conférence qui va permettre de sensibiliser et d’éduquer les jeunes à l’utilisation responsable des réseaux sociaux, et tout le monde sait que les réseaux sociaux aujourd’hui ont été adoptés pratiquement par tout le monde, notamment les jeunes ; si ce n’est pas bien fait, ça peut conduire à des désunions, à des désastres.

C’est pourquoi le ministère salue cette initiative du Conseil supérieur de la communication, et espère qu’au sortir de ces échanges ça va permettre aux jeunes d’être responsables de ces réseaux sociaux, pour qu’ensemble nous puissions construire la cohésion sociale, la paix pour le Burkina Faso », conclut-il.

Clarisse KABORÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité