Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Sapouy : campagne de vaccination contre la poliomyélite : « …, nous voulons (...)
Sapouy : campagne de vaccination contre la poliomyélite : « …, nous voulons nous assurer que tous les enfants ont été vaccinés », Dr Cheick Omar SANOGO

La poliomyélite est une maladie contagieuse qui se transmet par un virus qui envahit le système nerveux pouvant entraîner une paralysie irréversible. Les campagnes de vaccination avaient connu un arrêt depuis 5 ans au Burkina. Cependant, une recrudescence de la maladie a été constatée. C’est dans cette perspective qu’une campagne de vaccination contre la poliomyélite a été lancée du 14 au 17 juillet 2023 dans la province du Ziro. À la fin de la campagne, nous nous sommes entretenue avec Dr Cheick Omar SANOGO, Médecin-Chef par intérim du District (MCD) de Sapouy, sur la poliomyélite, le bilan de la campagne et les difficultés rencontrées sur le terrain. C’était le 17 juillet 2023 au District sanitaire de Sapouy.

Civitac : Bonjour Docteur. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la poliomyélite  ?
Docteur Cheick SANOGO : La poliomyélite est une maladie infectieuse et invalidante, c’est-à-dire qu’elle fait perdre la mobilité des membres. C’est une maladie liée au manque d’hygiène. Elle se transmet de manière fécale-orale, par voie orale et aussi par les selles. Elle est contagieuse mais peut être prévenue par la vaccination. Une fois que la maladie est déclarée, il n’y a plus de solution ; si l’invalidité s’installe, c’est trouvez un moyen d’accompagnement pour la rééducation. La solution, c’est donc de vacciner les enfants de 0 à 5 ans pour éviter qu’ils contractent la maladie.

Vous venez de terminer la campagne de vaccination contre la poliomyélite débutée le 14 juillet dernier. Pouvez-vous dresser un bilan au terme de cette campagne ?

C’est trop tôt pour nous de dresser un bilan. Nous pourrions le faire ultérieurement. La campagne a certes pris officiellement fin le 17 juillet 2023, mais jusqu’à demain (18 juillet 2023) nous pouvons toujours continuer à vacciner, parce qu’il y a des ratissages que nous devrons effectuer pour être sûrs de toucher tous les enfants. L’objectif est de vacciner 100% de la cible que l’on nous a attribuée. Nous pouvons dire à ce niveau que nous sommes sur la bonne voie. Pour le point jusqu’au 16 juillet 2023, nous avions un taux de 80% sans compter la journée du 17. Nous espérons qu’après le point de la journée du 17 nous serons à 100%. La commune de Sapouy accueille de nombreux déplacés internes, dont des enfants. Nous avons des enfants qui arrivent de façon progressive, donc notre "cible" (le nombre d’enfants de 0-5 qui devraient être vaccinés) est sous-estimée. Il faut donc prendre tous ces enfants en compte et continuer la vaccination pour pouvoir atteindre le maximum possible.

Banderole de la campagne de vaccination contre la poliomyélite.

Quelles sont alors les difficultés que vous avez rencontrées lors de vos sorties sur le terrain ?
Parmi les difficultés que nous avons rencontrées, c’est essentiellement l’absence des parents d’enfants à la maison. Nous sommes en saison humide, la période des travaux champêtres où la plupart des parents se retrouvent au champ. La majorité de la population a l’agriculture comme profession. Il était alors nécessaire de les rejoindre au champ et par moments les champs étaient très distants pour que les vaccinateurs y arrivent. Cependant, nous avons développé des stratégies comme aller très tôt le matin ou carrément dans la soirée ou la nuit. D’autres parents restent dans les hameaux de culture durant toute la saison et les pluies ne nous facilitent pas la tâche également. En outre, la population ne nous accompagne pas toujours, parce que souvent réticente.

Au regard de tout cela, pouvez-vous nous dire si vos objectifs ont été atteints ou partiellement atteints ou pas du tout ?
Chaque soir, nous faisons un débriefing, et à l’issue de cela, nous avons le point de la journée. Comme je vous le disais, à la journée du 16 juillet 2023 nous étions à un taux de réalisation de 80%. Nous pouvons donc dire que nos objectifs ont été partiellement atteints. Mais nous voulons nous rassurer que tous les enfants ont été vaccinés. Au-delà de nos objectifs de 100% de vaccination, nous devons nous rassurer que tous les enfants de 0 à 5 ans de la province ont été vaccinés, quitte à dépasser les 100%.

Quel appel avez-vous à lancer à la population ?
Il faut que la population nous accompagne dans la prévention de la poliomyélite en acceptant déjà la vaccination. Ils doivent comprendre que les efforts déployés sur le terrain sont pour le bien-être des enfants et de la population en général. Nous leur demandons donc d’accompagner les agents de santé et rester dans les concessions durant les périodes de vaccination. La poliomyélite est une maladie grave et un enfant contaminé met les autres en danger. Elle détériore la qualité de vie des enfants et limite leur épanouissement, parce qu’ils perdent l’usage de leurs membres.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Santé au Burkina : le District sanitaire de Pouytenga célèbre ses meilleurs services
Le District sanitaire de Pouytenga a célébré, le samedi 8 juin 2024, la 5e édition de ses journées d’excellence. Elles étaient placées sous le thème "Résilience et excellence au cœur de nos défis". Cet (...) Lire la suite
Prévention et gestion des conflits communautaires au Burkina : à Ouahigouya, les acteurs tiennent une Assemblée générale « sous l’arbre à palabre »
L’Association arbre à palabre pour le développement au Burkina Faso (APABUFAD) en partenariat avec le Conseil danois pour les réfugiés (DRC) a organisé ce mercredi 12 juin 2024, à Ouahigouya, une (...) Lire la suite
Burkina Faso : l’Observatoire régional de prévention et de gestion des conflits communautaires du Nord partage son plan d’action avec les partenaires
L’Observatoire régional de prévention et de gestion des conflits communautaires du Nord (l’OREPREGECC-N) a organisé une rencontre ce jeudi 13 juin 2024, à Ouahigouya, pour présenter à leurs (...) Lire la suite
Toute l'actualité