Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Ouahigouya : le programme DEPAC joue sa partition pour une meilleure prise (...)
Ouahigouya : le programme DEPAC joue sa partition pour une meilleure prise en charge des PDI au niveau communal

Le mercredi 19 juillet 2023, à Ouahigouya, le Laboratoire Citoyennetés a organisé une rencontre de concertation entre associations de développement et les collectivités territoriales de la province du Yatenga. Animé par l’Association pour la relance culturelle et artistique (ARCAN), ce cadre de concertation porte sur la contribution des associations dans la réponse urgente aux déplacements massifs des populations.

Ladite rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Axe 1 du programme DEPAC 3, prend en compte plusieurs volets, dont la cohésion sociale. Elle a pour objectif principal de permettre aux responsables de collectivités territoriales de mieux gérer les problématiques liées à l’afflux des déplacés internes et d’assurer la cohésion sociale dans leur municipalité. Il s’agit concrètement, d’une part, de mutualiser les efforts des participants dans une démarche collaborative pour une meilleure prise en charge des Personnes déplacées internes (PDI) en matière d’accueil, d’orientation et d’installation dans la ville de Ouahigouya. Il s’agit par ailleurs de renforcer les des mécanismes de coordination et de collaboration entre les différents acteurs locaux intervenant dans le domaine. D’autre part, il s’agit de susciter auprès des associations de développement un travail de volontariat en appui aux services techniques tels que l’Action sociale, les mairies, etc. dans la bonne gestion des PDI.

Au milieu, Tasseré NACOULMA, haut-commissaire de la province du Yatenga, à l’extrême droite, Yvette BADINI, coordonnatrice du programme DEPAC 3 au Laboratoire Citoyennetés, à gauche, Germain OUÉDRAOGO, président de ARCAN.

Ce projet trouve sa justification dans la dégradation continue de la crise sécuritaire au Nord avec son corollaire de déplacés internes. En détail, parmi les régions les plus touchées du pays figure le Nord (256 060 PDI au 31 mars 2023), selon le CONASUR. Dans la région du Nord, la ville de Ouahigouya enregistre le plus de personnes déplacées. En effet, sur les treize (13) communes de la province du Yatenga, seules Séguénéga, Kossouka, Rambo et Kalsaka - qui sont toutes dans le sud de la province - n’ont pas vu le déferlement de leurs populations sur Ouahigouya. Ainsi, le flux massif des populations déplacées dans la ville de Ouahigouya, la forte pression sur les ressources naturelles (eau, terre et pâturages) déjà insuffisantes et sur les services sociaux limités disponibles, exacerbent les risques de tensions entre les différentes communautés et pourraient engendrer des conflits communautaires.

Malgré les efforts de l’Etat, des collectivités locales et des partenaires humanitaires pour répondre aux besoins des PDI, il reste encore des défis à relever en matière de gestion efficace et efficiente des PDI (l’accueil, le recensement et l’accompagnement, etc.), gage de paix et de cohésion sociale dans les zones d’accueil.

C’est face à cette situation que le Laboratoire Citoyennetés, en collaboration avec ses OSC partenaires de la commune de Ouahigouya ainsi que les communes PDI de la province au Yatenga, a tenu cette rencontre de concertation afin de se pencher sur la question.

« La présente séance de concertation est de permettre aux différents acteurs de fédérer les actions, les compétences dans la gestion des personnes déplacées internes, en vue de faciliter et fluidifier les interventions futures et/ou urgentes des différents partenaires », a souligné Yvette BADINI, coordonnatrice dudit programme au Laboratoire Citoyennetés.

Présidée par Tasseré COULYBALY, haut-commissaire de la province du Yatenga, la séance a connu la présence des représentants des collectivités de la province du Yatenga, dont Ouahigouya, Barga, Kombri, Kaïn, Thiou, Tangaye, Oula, Namissiguima, Zogoré. On note aussi la présence de responsables des associations de développement, des services techniques, des acteurs humanitaires et des autorités religieuses et coutumières.

Photo de famille des participants à l’atelier de concertation.

À l’issue de la concertation, les associations de développement ont proposé une liste de volontaires pour appuyer l’action des services techniques dans l’accueil, l’orientation et l’installation des PDI. À cet effet, à travers les différents axes présentés par le communicateur, chaque association présente a pris l’engagement d’intervenir dans plusieurs domaines liés à la gestion des PDI. Il s’agit notamment des domaines de plaidoiries, d’information, de communication, de sensibilisation et accompagnement, pour accompagner les services techniques qui œuvrent dans le domaine.

Le haut-commissaire de la province du Yatenga a tenu à saluer les organisateurs de cet atelier et surtout l’initiative entreprise autour de la question des PDI.

Les participants, quant à eux, ont émis l’idée de vouloir aider dans la gestion des PDI.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sapouy : le lycée départemental tient sa Journée Culturelle 
Le bureau des élèves du lycée départemental de Sapouy ont tenu leur journée culturelle. C’était le 22 mai 2024 au sein du lycée. Cette célébration a pour objectif de permettre aux élèves de se recréer (...) Lire la suite
Finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy : la 2de A4 s’impose face à la 3ᵉ B
Les élèves de la classe de 2de A4 remportent la finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy. Ils se sont imposés face aux élèves de la classe de 3ᵉ B à la séance des (...) Lire la suite
Foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, session 2024 : 750 millions de francs CFA d’épargne cumulée
Une foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, organisée par l’ONG Plan International Burkina Faso, bureau du Centre-Est basé à Koupéla, s’est tenue le samedi 18 mai 2024 à Zaogo, dans la (...) Lire la suite
Toute l'actualité