Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Consolidation de la paix et cohésion sociale : la région de l’Est dispose (...)
Consolidation de la paix et cohésion sociale : la région de l’Est dispose désormais d’un document de stratégie régionale

L’atelier de validation de la stratégie régionale de renforcement de la cohésion sociale et de consolidation de la paix s’est tenu le 13 juillet 2023 dans la ville de Fada N’Gourma. Cet événement, organisé par le PNUD (Programme des nations unies pour le développement) avec la participation de différents acteurs régionaux, a pour objectif de contribuer à la stabilité et à la paix dans la région.

Cet atelier, qui a été ouvert par le gouverneur de la région, le colonel Hubert YAMÉOGO, a vu la participation de plusieurs acteurs impliqués dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale dans la région, notamment les représentants de la société civile, des organisations de jeunes, des organisations de femmes, des autorités religieuses, des leaders traditionnels, ainsi que les partenaires techniques et financiers. Dans le discours du gouverneur, le présent document a fait l’objet de « deux mois de travaux avant cette journée d’amendements et de validation des travaux. »

Colonel Hubert YAMÉOGO, gouverneur de la région de l’EST.

Au cours d’une journée de travaux, les participants ont analysé la stratégie régionale proposée, ont formulé des recommandations pour son amélioration et ont validé la version finale qui sera présentée aux autorités régionales pour adoption.

Les discussions ont porté sur les différentes préoccupations des communautés et des acteurs locaux concernant la consolidation de la paix et de la cohésion sociale, particulièrement la gouvernance et l’accès aux services sociaux de base tels que la santé, l’éducation et l’eau potable. Cette stratégie vise à renforcer la participation active des populations à la prise de décision et à la mise en œuvre des actions de consolidation de la paix et de la cohésion sociale, en mettant l’accent sur le renforcement des capacités des acteurs locaux, la promotion des droits de l’homme et de la justice dans la région.

Pour Regma KABORÉ, directeur régional en charge des droits humains, la région de l’Est a enfin « un document de stratégie régionale pour le renforcement de la cohésion sociale et de consolidation de la paix à l’Est. » Il a souligné que ce document permettra « de renforcer la coopération et la coordination entre les différents acteurs de la région afin de lutter efficacement contre les défis qui entravent la consolidation de la paix et de la cohésion sociale ».

Regma KABORÉ, Directeur régional des droits humains.

Pour rappel, depuis 2015, le Burkina Faso fait face à des défis sécuritaires marqués par des actes d’extrémisme violent à caractère terroriste. Ces actes ont débuté dans la région du Sahel et une partie dans celle du Nord. Cependant, avec la pression de la riposte des Forces de défense et de sécurité burkinabè et de celles des pays voisins, le phénomène s’est déporté progressivement vers la région de l’Est, jadis caractérisée par le grand banditisme, les attaques à main armée, le vol de bétail, les trafics illicites et les conflits communautaires. Outre le terrorisme et ces multiples conséquences sur la cohésion sociale et la paix, le bicéphalisme au sein de la chefferie coutumière de Fada N’Gourma et dans certains villages de la région a entrainé une bipolarisation de la chefferie des autres localités de la région, d’où l’effritement progressif de la cohésion sociale.

Luc COMBARY, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité