Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Le tour du Sahel pour la paix

Le tour du Sahel pour la paix

Il est exactement 12h 54 minutes ce 12 décembre 2018, lorsqu’une vingtaine de caravaniers quittèrent Dori pour Gorom-Gorom, première destination de cette troisième édition de la caravane de la paix. Il fallut plus d’une heure de route à la caravane pour faire son entrée dans le chef-lieu de la province de l’Oudalan. Après l’observation des règles de sécurité au niveau de la gendarmerie, direction l’hôtel de ville à la rencontre des autorités de la commune.

Le maire étant absent, c’est son premier adjoint, Yacouba MAIGA, et un représentant du haut-commissaire de la province de l’Oudalan qui se chargent de réserver un accueil chaleureux aux hôtes du jour. Une fois les salutations d’usage respectées, place à une conférence à laquelle la mobilisation était de taille. Cette conférence, animée par Prométhée BAKO avec la casquette de communicateur pour le développement, a porté sur la diversité culturelle et l’intégration des peuples. La dernière activité de cette première journée de la caravane fut la soirée culturelle, avec notamment un théâtre-forum sur la cohésion sociale.

L’étape de Falagountou

La journée du 13 s’annonçait tout aussi belle que celle du 12. Le petit-déjeuner pris en groupe, les caravaniers se donnèrent rendez-vous à 10 heures dans la salle de réunions de la mairie de Gorom-Gorom, afin de faire le bilan des activités de la veille. Ce bilan sera suivi d’une photo de famille avec les autorités. À 11 heures, cap sur Falagountou, toujours dans l’Oudalan. Après être passé devant la zone d’exploitation et les impressionnantes installations de la société minière Essakane SA, le mini-car transportant les caravaniers arrivait enfin dans la commune rurale dont le bourgmestre n’est autre que Saidou MAIGA, ancien ministre de l’Environnement sous la Transition.
Tout comme à Gorom-Gorom, c’est à la mairie de Falagountou que les activités de cette deuxième étape se sont déroulées. Plutôt qu’une conférence, ce sont quelques minutes d’échanges avec les jeunes de Falagountou qui eurent lieu.

S’en sont suivis des jeux de société dans la cour de la mairie avec ces mêmes jeunes. À 16 heures, départ sur Dori pour y passer la nuit avant de reprendre la route le lendemain 14 décembre pour le Yagha.
L’étape de Sebba

Sebba, la troisième étape, aura été la plus difficile en termes de distance (près de 100 km de Dori), mais aussi de par le mauvais état de la route. Des difficultés qui étaient très loin de freiner la volonté de ces jeunes, décidés à les braver pour porter leur message de paix aux populations du Sahel.

Après une quinzaine de minutes au poste de gendarmerie de Sebba pour les mesures de sécurité, les caravaniers rejoignent la mairie à pied en passant devant le centre de santé de la ville. En attendant 16 heures pour la conférence, les uns et les autres se mirent à des jeux de société avant qu’un repas communautaire ne leur fût servi.
À la conférence de Sebba, tenue dans la salle de conférences de la mairie, ont répondu présent le directeur provincial de la culture, Salifou TIEMTORÉ, et le directeur provincial de la jeunesse, Marc BAZIÉ. A ces deux, demande a été faite d’assurer des communications sur la diversité culturelle et l’intégration des peuples. À 19 heures, la cour de la mairie grouillait de monde pour la soirée culturelle, ultime activité de cette journée du 14 décembre.

L’étape de Titabé

Le 15 décembre, la caravane quitta Sebba aux alentours de 10 heures pour Titabé, commune rurale de la province du Yagha. Postés à quelques kilomètres de Titabé, des motards attendaient l’arrivée des caravaniers. Sans nul doute le plus grand et chaleureux accueil réservé jusque-là. Et c’est tout naturellement sous bonne escorte que la caravane se dirigea à la mairie où une population sortie massivement les attendait.

Arrivés, les caravaniers s’entretinrent avec une population acquise à leur cause dans une salle pleine à craquer. Ces échanges seront suivis d’un repas communautaire et la visite d’un magasin de stockage d’aliments à bétail, fruit de la solidarité de l’Association des Jeunes pour le Développement du Sahel envers son association sœur, Mballamen de Titabé. Après quoi, la caravane reprit le chemin pour Dori.

L’étape de Seytenga et de Dori

Seytenga est une commune rurale située à une quarantaine de kilomètres de Dori, et à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec le Niger. Et c’est elle qui a été choisie comme avant-dernière étape de la caravane. À cette étape, c’est au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de la localité que le rendez-vous a été donné avec les populations. Le maire, le directeur régional de la santé du Sahel et une délégation de la commune de Tera au Niger étaient présents.
Après la série d’allocutions, une sensibilisation sur la lutte contre les grossesses non désirées en milieu scolaire fut faite par le Dr Achille HOUÉ, de la Direction régionale de la santé du Sahel.

Après cela, les caravaniers et la délégation nigérienne se sont retirés dans la cour de la mairie pour des moments d’échanges d’expériences. À 17 heures, alors que les Nigériens repartaient chez eux, la caravane, quant à elle, rentrait à Dori.
Après cinq jours de tournée, les caravaniers posaient leurs valises à Dori. La journée du 17 sera essentiellement marquée par une conférence à la mairie de Dori, s’ensuivra une soirée culturelle dans la cour de l’hôtel de ville. Près d’une semaine d’intenses activités qui auront permis aux participants de la caravane d’apporter non seulement leur pierre à la consolidation de la paix dans la région, mais aussi de découvrir ce qu’il y a de beau au Sahel, à savoir la chaleur de l’accueil, la joie tout simplement d’y vivre.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

4ème édition du forum des forces vives de la commune de Loumbila

Le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits