Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Campagne agricole à Sapouy : les cultivateurs espèrent avoir de bons (...)
Campagne agricole à Sapouy : les cultivateurs espèrent avoir de bons résultats

Cette année, dans la commune de Sapouy, province du Ziro, la saison hivernale s’est installée de façon tardive. Les pluies ont véritablement commencé au mois de juillet. Quelles peuvent être les conséquences de cette situation sur les récoltes, quelles stratégies les agriculteurs ont-ils adoptées et quelles sont leurs attentes ? Pour répondre à ces interrogations, nous sommes allés à la rencontre des agriculteurs des villages de Tiagao et de Kasso le 31 juillet 2023.

Les agriculteurs de la commune de Sapouy sont inquiets. Et pour cause, la saison hivernale s’est installée tardivement dans leurs localités. D’habitude, les pluies débutent au mois de juin. Mais pour cette année, dame nature n’a pas respecté la tradition. Les pluies ont débuté au mois de juillet. Une situation qui préoccupe les agriculteurs. Les semences qui auraient dû être en terre depuis longtemps attendent toujours les pluies bienfaisantes pour germer.

Nous avons rencontré Suzanne Kaboré à Tiagao, (situé à 5 km de Sapouy), dans son champ en pleine semence. C’était le lundi 31 juillet 2023 aux environs de 8h. Pour cette saison, elle a opté pour le semis de l’arachide. Selon elle, la saison n’est pas bonne pour le moment. « Pour moi la saison n’a pas bien débuté parce que ce n’est que maintenant que je sème. La saison a débuté très tardivement ». Elle espère tout de même que les récoltes seront bonnes au regard de la régularité des pluies.

Suzanne Kaboré, agricultrice au village de Tiago

Un peu plus loin du champ de Suzanne Kaboré, nous apercevons un homme en train de labourer son champ à l’aide d’un bœuf. Ce dernier affirme être un peu déçu de cette saison. « Je suis en train de semer du sésame. J’avais semé du maïs en début juin, mais à cause du manque de pluies les semences n’ont pas germé. J’ai dû reprendre avec du sorgho vers mi-juillet ».

Aubin Nama, cultivateur au village de Kasso

Aubin Nama dans le village de Kasso, (située à l’entrée de Sapouy), quant à lui, est serein. Il assure pratiquer l’agriculture depuis son enfance à chaque saison. Il a semé au mois de juin dès les premières pluies. Il espère que la saison, quoique tardive, soit prometteuse. « La saison passée, nous avons fait plus d’un mois sans pluie. Mais cette année, depuis que la saison a commencé presque chaque semaine, nous avons une pluie ».

M. Nama indique avoir semé du maïs et du sorgho depuis le mois de juin. Son souhait, que la saison se passe bien avec de bonnes pluies à l’appui.

Malgré les inquiétudes, les cultivateurs de Sapouy gardent espoir et restent optimistes quant à l’évolution de la saison pluvieuse. Ils soulignent que la météo est imprévisible et qu’une pluie abondante pourrait toujours se produire. De plus, certains d’entre eux ont adopté des pratiques agricoles plus résilientes pour faire face aux défis climatiques, comme la plantation de variétés de cultures plus adaptées à des conditions plus sèches.

Elza Nongana, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sapouy : le lycée départemental tient sa Journée Culturelle 
Le bureau des élèves du lycée départemental de Sapouy ont tenu leur journée culturelle. C’était le 22 mai 2024 au sein du lycée. Cette célébration a pour objectif de permettre aux élèves de se recréer (...) Lire la suite
Finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy : la 2de A4 s’impose face à la 3ᵉ B
Les élèves de la classe de 2de A4 remportent la finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy. Ils se sont imposés face aux élèves de la classe de 3ᵉ B à la séance des (...) Lire la suite
Foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, session 2024 : 750 millions de francs CFA d’épargne cumulée
Une foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, organisée par l’ONG Plan International Burkina Faso, bureau du Centre-Est basé à Koupéla, s’est tenue le samedi 18 mai 2024 à Zaogo, dans la (...) Lire la suite
Toute l'actualité