Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Service national patriotique : Le Laboratoire Citoyennetés partage son (...)
Service national patriotique : Le Laboratoire Citoyennetés partage son expertise avec l’Assemblée législative de Transition

Le Laboratoire Citoyennetés (LC) a eu une séance de travail avec la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité (CAEDS) de l’Assemblée législative de Transition (ALT), ce lundi 7 août 2023. Invité à partager son expertise en matière de citoyenneté, le LC a fait des amendements sur la forme et le fond du projet de loi portant institution du Service national patriotique.

Devant une dizaine de députés, le Secrétaire permanant du Laboratoire Citoyennetés, Armand Joseph Kaboré, a dans un premier temps félicité l’Assemblée pour l’idée de cette loi citoyenne. Il a par la suite suggéré que la loi s’étende à tous les citoyens sans restriction professionnelle, ni de niveau scolaire. Pour ce faire, la contribution des OSC, s’avère indispensable selon le LC. « Nous trouvons que c’est déjà une limite que de cibler uniquement ceux qui travaillent de façon formelle. Nous pensons qu’il y a une grande masse de citoyens qui reste en marge de cette grande école. Ce sont des gens qui ne sont ni fonctionnaires ni employés du privé, mais qui sont des citoyens burkinabè. On les rencontre dans les orpaillages, autour des marchés, etc. Nous devons donc nous poser cette question : Comment, à travers ce projet de loi, on peut essayer de créer une grande école de formation civique et à la citoyenneté ? » Pour ce qui est de l’implication de la société civile, M. Kaboré a confié qu’il serait judicieux d’avoir « une alliance stratégique avec la société civile pas seulement pour envoyer les gens au SND, mais aussi pour contribuer à la réflexion sur les contenus et pour diffuser et capter tous ces milliers de citoyens qui sont en marge ».

Armand Kaboré et Babou Zio présentant les observations du Laboratoire Citoyennetés

Au regard de l’incivisme grandissant des jeunes, il a également suggéré que ce projet de loi prenne en compte les jeunes dès l’âge de 15 ans. Il a par ailleurs évoqué la question de l’objection de conscience qui devrait être pris en compte, par rapport au maniement des armes lors de la formation. A la suite de Armand Kaboré, Babou Zio, chargé de programme au Laboratoire Citoyennetés a également relevé au nom du LC, la question de terminologie du titre de ce projet de loi. Il a proposé aussi une définition qui tienne compte des personnes qui ne sont plus requises. Il a par ailleurs renchéri sur la nécessité d’impliquer la société civile dans la mise en application du service national patriotique.
Devant cet exposé pertinent, les députés ont posé des préoccupations sur l’implication des OSC et l’élargissement de la tranche d’âge à 15 ans. Ils ont également évoqué la question budgétaire par rapport à l’élargissement du public cible. Des préoccupations auxquelles la délégation du Laboratoire Citoyennetés a apporté des éclaircissements avec des exemples à l’appui.

La commission (CAEDS) de l’ALT en séance de travail avec le Laboratoire Citoyennetés

Le président de la commission, à l’issue de ses fructueux échanges, a remercié la délégation du Laboratoire Citoyennetés pour leurs judicieuses observations. Souscrivant à l’idée de la veille citoyenne, il a pris l’exemple de certains pays où la veille de l’ensemble des citoyens rend efficace l’action de l’exécutif.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité