Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Centre-Est : Le projet DROITS renforce les capacités de ses partenaires au (…)
Centre-Est : Le projet DROITS renforce les capacités de ses partenaires au profit de l’insertion socio-professionnelle des personnes déplacées internes

Le projet "Offre de Solutions pour une Résilience Inclusive, Durable et Territorialisée -DROITS-" a réuni ses partenaires à Koupela pour une seconde session de formation. Tenue du 1er au 3 août 2023, la formation vise à les engager dans un parcours métier.

En vue de participer à l’insertion socioprofessionnelle des personnes déplacées internes et leurs hôtes, le projet a engagé, dans un parcours métier, 200 jeunes et femmes dont 140 personnes déplacées internes et 60 hôtes, dans les quatre communes d’intervention que sont les communes de Koupela, de Pouytenga, de Bittou et de Ouargaye.

Les participants sortent aguerris et s’engagent à soutenir les populations vulnérables

Des accords de collaboration ont été passés avec 24 structures de formation dont 17 ateliers et sept centres pour la formation des bénéficiaires du projet dans onze corps de métiers. Il s’agissait alors au cours de cette formation d’outiller les responsables des centres de formation concernés par ce projet sur les notions d’une formation efficace à court terme. Selon Tanga Germain YAMEOGO, cette initiative est née du constat selon le quel les formations professionnelles nécessitent plusieurs années d’apprentissage.

Le public cible est constitué des personnes déplacées internes et les populations hôtes qui ont urgemment besoin d’un savoir-faire pour s’en sortir. Le projet a donc conçu des programmes de formation rapides et capables de permettre aux personnes déplacées internes de recevoir le nécessaire de compétences dans les filières telles que le tissage, la coupe-couture, la coiffure dame, la mécanique deux roues, la menuiserie métallique ainsi que le cosmétique.

Tanga Germain Yaméogo, responsable du projet, salue la pertinence des formations dispensées

Après cette séance de formation, les centres de formation seront capables de transmettre les compétences aux apprenants en quatre mois, ce qui permettra aux personnes déplacées internes de pouvoir s’auto-employer.
Le représentant de la direction régionale de la jeunesse présent à cette formation a salué l’initiative à sa juste valeur et a invité le projet à la perpétuer, car ces types d’initiatives participent à l’effort de paix.

Gérard Beogo, Observateur Civitac, Tenkodogo

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité