Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina Faso/Sapouy : 46 villages sur 54 déclenchés certifiés FDAL
Burkina Faso/Sapouy : 46 villages sur 54 déclenchés certifiés FDAL

L’ONG D-APS a tenu son atelier bilan après deux) années de mise en œuvre dans la commune de Sapouy, province du Ziro. C’était le 25 août 2023. L’objectif de cette rencontre était de présenter les actions entreprises et les résultats obtenus dans la lutte contre la défécation à l’air libre aux autorités de la province. Il ressort que 46 villages sur 54 déclenchés ont été certifiés FDAL.

46 villages sur 54 déclenchés à travers l’approche assainissement total piloté par la communauté ont été certifiés villages FDAL. C’est le bilan du Programme d’accélération de l’assaisonnement durable de l’ONG D-APS dans la province du Ziro. Ce programme s’inscrit dans le Programme national d’assainissement des eaux usées et excréta (PN-AEUE). Il a pour objectif d’éliminer la défécation à l’air libre d’ici à 2024.

Les autorités des différentes communes de la province.

L’atelier bilan de l’ONG D-APS a permis de mettre en évidence les progrès réalisés dans la province du Ziro en matière de lutte contre la pratique de la défécation à l’air libre. La structure a mené des activités de promotion de lavage des mains, de fabrication de serviettes hygiéniques et de renforcement des capacités de 300 acteurs à travers 21 formations. Des villages ont bénéficié d’équipements endogènes, dont 70 latrines durables et l’ouverture de 9 boutiques d’assainissement.

Grâce aux différentes initiatives mises en place, le taux de ménages pratiquant la défécation à l’air libre a considérablement diminué, d’après les résultats de l’ONG D-APS. Et pour Saïba ZOROMÉ, haut-commissaire de la province du Ziro, de nombreux acquis ont été engrangés sur le terrain. « Lorsque vous vous déplacez dans les différentes localités, vous constatez que l’impact est visible au sein des populations en matière d’hygiène et d’assainissement. Le bilan est satisfaisant. Les populations ont adhéré à l’assainissement total piloté par les communautés et les actions ont porté fruit. »

« Ce que nous demandons aux populations, c’est de travailler à maintenir ces acquis et à ce que les générations futures puissent bénéficier de ces acquis », ajoute-t-il.

Saïba ZOROMÉ, Haut-commissaire de la province du Ziro.

Pour qu’un village arrive à la certification de village FDAL, il faut qu’il connaisse tout d’abord un pré-déclenchement, qui consiste à sensibiliser le village sur l’arrêt de la défécation à l’air libre. Après cette étape, l’ONG D-APS évalue le village pour estimer le respect des règles d’hygiène. Si les conditions d’hygiène sont respectées, le village connaît un déclenchement. Une étape qui permet de déclarer un village FDAL suite à des évaluations. Et après être déclaré FDAL, l’ONG évalue à nouveau le village avec des critères rigoureux sur une longue période. Si celui-ci continue de respecter les règles d’hygiène et les bonnes pratiques en matière d’assainissement, il est enfin certifié FDAL.

Kevin OUÉDRAOGO président du conseil d’administration de l’ONG D-APS.

Kevin OUÉDRAOGO est le président du conseil d’administration de l’ONG D-APS. Il indique qu’après ce bilan, des actions seront toujours menées sur le terrain dans le but de préserver les acquis. « La suite, c’est de renforcer les capacités des comités villageois et de quartiers d’hygiène et d’assainissement pour qu’ils continuent le travail. Nous avons formé beaucoup de leaders (chefs traditionnels), nous avons échangé avec eux, ils ont pris conscience et je pense qu’ils ne vont pas relâcher. »

Bien que des progrès significatifs aient été réalisés, l’atelier bilan a également permis d’identifier certains défis. Parmi ces défis figure le manque de ressources financières suffisantes, les problèmes d’accès à l’eau potable et le besoin de renforcer la sensibilisation et l’éducation des communautés. Et pour y faire face, les autorités des différentes communes de la province ont pris l’engagement de soutenir les actions de lutte contre la défécation à l’air libre.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité