Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Gestion de la crise humanitaire : le Conseil régional du Centre-Ouest se (...)
Gestion de la crise humanitaire : le Conseil régional du Centre-Ouest se déploie au mieux sur le terrain

À la date du 31 juillet 2023, la région du Centre-Ouest comptait 74 475 personnes déplacées internes (PDI), soit une baisse de 5 406 PDI. En dépit de cette baisse du nombre de PDI dans la région, la crise humanitaire reste présente. Les collectivités territoriales ont trouvé des moyens endogènes pour soulager un tant soit peu ces populations. C’est le cas du Conseil régional du Centre-Ouest, qui joue sa partition sur le terrain.

Le Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR), à la date du 31 mars 2023, enregistrait 2,06 millions de personnes déplacées internes. Ces populations ont dû quitter leurs domiciles pour s’abriter dans certaines communes à l’intérieur du pays. Une situation qui a créé des besoins humanitaires très importants. Chaque collectivité territoriale (CT) gère au mieux cette situation. Si certaines ont pu mettre en place des dispositifs locaux de gestion de la crise humanitaire, ce n’est pas le cas pour d’autres. Le Conseil régional du Centre-Ouest fait partie du dernier cas. Dans cette CT, le dispositif fonctionne autrement, selon Judicaël KAFANDO, son Secrétaire général : « C’est la délégation spéciale en tant qu’organe délibérant qui examine cette question et entreprend des actions pour soulager un tant soit peu ces déplacés qui se trouvent dans notre région. » Il précise qu’à leur niveau ils ont plutôt un dispositif en termes d’accompagnement et d’appui dans le cadre de la gestion de la crise humanitaire.

Remise de don le 16 août dans la commune de Réo.

Au nombre des actions entreprises par la délégation spéciale régionale, il y a l’offre de vivres, de non-vivres et de kits de dignité pour accompagner les populations en situation de déplacement. « En 2022, nous avons pu acquérir 19,25 tonnes de vivres au profit de 1 606 PDI de notre région. Pour ce qui concerne l’année 2023, c’est également des vivres à hauteur de 8 000 000 F CFA et des non-vivres d’une valeur d’environ 2 000 000 F CFA au profit de ces personnes déplacées internes », selon le Secrétaire général du Conseil régional du Centre-Ouest. Et de préciser plus loin : « Actuellement nous sommes dans la phase de distribution dans toutes les quatre provinces de notre région. » La remise officielle au titre de l’année 2023 s’est tenue le 16 août dernier dans la commune de Réo, province du Sanguié.

Judicaël KAFANDO, Secrétaire général du Conseil régional du Centre-Ouest.

Selon Judicaël KAFANDO, il n’y a pas de difficultés au stade où ils en sont, à partir du moment où le travail de ciblage des bénéficiaires est assuré par l’un de leur partenaire, notamment la direction régionale en charge de l’action humanitaire. « Les données sont déjà collectées au niveau de la direction régionale en charge de l’action humanitaire. Nous nous chargeons de mobiliser les ressources, et en partenariat avec cette direction, elles font la répartition au profit des personnes indiquées, celles qui sont réellement dans le besoin »}, a-t-il complété. La délégation spéciale régionale entretient des partenariats avec différents acteurs dans la gestion de la crise humanitaire qui sont, entre autres, les haut-commissariats, les communes, la direction régionale en charge de l’action humanitaire, les associations et les particuliers. Le Secrétaire général a terminé en appelant ses partenaires à plus de synergie sur le terrain, « pour que le peu de moyens que nous avons à mettre à la disposition des personnes déplacées internes puisse être déployé de façon efficace ».

Aziz KABORÉ, Observateur Civitac, Koudougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité