Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Fada N’Gourma : formation au profit des PDI et hôtes sur la prévention de la (...)
Fada N’Gourma : formation au profit des PDI et hôtes sur la prévention de la radicalisation, de l’extrémisme violent et de médiation des conflits

La ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille a procédé, ce mardi 5 septembre 2023, au lancement officiel d’une série de formations sur la prévention de la radicalisation, de l’extrémisme violent et de médiation des conflits communautaires au profit des PDI et des communautés hôtes des régions à fort défis sécuritaires.

Le Ministère en charge de la Réconciliation nationale, à travers son Secrétariat technique de la réconciliation nationale et du vivre-ensemble (ST-REVIE), et en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), organise cette formation pour mieux outiller les Personnes déplacées internes (PDI) et les communautés hôtes sur la technique de prévention de la radicalisation, de l’extrémisme violent et de médiation des conflits communautaires.

Nandy SOMÉ/DIALLO, ministre de l’Action humanitaire.

La crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso a mis à rude épreuve la vie entre les différentes communautés. Et c’est dans la dynamique de rechercher des solutions pour le retour de la cohésion sociale que le ministère a initié ces sessions de formation, a indiqué la ministre SOMÉ/DIALLO. A travers ces formations, a-t-elle poursuivi, son département entend susciter non seulement un engagement commun des leaders PDI et des communautés hôtes dans la recherche et la promotion de la paix, mais aussi avoir leur adhésion au processus. « Elles vont permettre aux participants d’améliorer et d’harmoniser leurs connaissances sur les conflits et les différents canaux de gestion et de transformation de ces conflits pour une paix durable et un développement harmonieux de notre pays », a-t-elle ajouté. Pour terminer, la ministre a invité les participants à une pleine et active participation aux activités pour qu’ensemble « nous puissions bâtir un Burkina Faso réconcilié dont les citoyens vivent dans la paix, la concorde et la cohésion sociale ».

Une vue des participants à l’atelier de formation.

Le gouverneur de la région de l’Est, à travers son représentant Toussaint MÉDA, haut-commissaire de la province du Gourma, a traduit sa reconnaissance au Gouvernement pour ce renforcement des capacités qui vient à point nommé. Il a informé la ministre que la région, avec l’appui du PNUD, s’est dotée d’une stratégie régionale de renforcement de la cohésion sociale et de consolidation de la paix. C’est pourquoi il a salué cette initiative qui offre l’opportunité d’acquérir des nouvelles connaissances pour une compréhension mutuelle et une réconciliation inclusive.

Luc COMBARY, Observateur Civitac, Fada N’Gourma

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité