Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Lutte contre l’extrémisme violent : journalistes, blogueurs et activistes (...)
Lutte contre l’extrémisme violent : journalistes, blogueurs et activistes outillés à Koudougou

Après Kaya et Ouahigouya, c’était au tour de Koudougou d’accueillir la troisième conférence publique sur la lutte contre l’extrémisme violent, le jeudi 14 septembre 2023. Une initiative du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme à travers la Direction générale de la Communication et des Médias qui a regroupé des professionnels des médias, des activistes et des blogueurs de 7 régions du pays.

Placée sous le thème : Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : rôle et responsabilités des professionnels des médias et des blogueurs dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale , cette conférence publique est l’initiative du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme à travers la Direction générale de la Communication et des Médias. L’étape de Koudougou s’est tenue le jeudi 14 septembre 2023. Elle a regroupé dans un seul lieu plusieurs professionnels des médias et des blogueurs des régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre, du Centre-Est, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, de l’Est et du Plateau central.

Photo de famille.

Le thème central de la conférence a été subdivisé en 3 sous-thèmes. La première communication, qui a porté sur le thème Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : rôles et contributions des acteurs de l’information et de la communication dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale, a été animée par Dr Lassané YAMÉOGO. Celui-ci s’est appesanti sur la notion de média de sécurité, qui est un concept qui invite les médias en contexte d’insécurité à faire l’éducation à la sécurité, la promotion des intérêts de la nation et la déconstruction des discours d’endoctrinement. Il a invité les praticiens du domaine à privilégier le journalisme moins sensationnaliste et celui n’offrant pas de publicité gratuite aux terroristes.

Les participants sont venus de 7 régions du Burkina Faso.

Le Pr Alkassoum MAÏGA, ancien ministre en charge de l’Enseignement supérieur, lors de la deuxième communication, s’est entretenu avec les participants sur Rôles et responsabilités des leaders d’Organisations de la société civile (OSC), des acteurs de l’information et de la communication dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Il a pour sa part invité tous les acteurs à épouser les valeurs républicaines et le professionnalisme. Le Commandant Major de la Gendarmerie, Guy Hervé YÉ, dans la dernière communication, a fait, dans un premier temps, l’état des lieux des attaques terroristes au Burkina Faso. Dans un second temps, il a invité les journalistes à faire preuve de prudence dans leur collecte de l’information, car pouvant constituer des victimes potentielles.

La conférence fut également le lieu pour les participants de faire un partage d’expériences et de témoignages sur les difficultés liées à la pratique de leur travail sur le terrain, dans cette période de crise sécuritaire. Les participants, venus des sept régions du Burkina Faso, sont repartis mieux outillés et motivés à participer à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans leurs pratiques professionnelles.

Aziz KABORÉ, Observateur Civitac, Koudougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité