Vous êtes ica: Accueil > Actualité > L’association ‘’Action pour la Culture du Développement’’ initie le geste (...)

L’association ‘’Action pour la Culture du Développement’’ initie le geste salvateur

La transfusion sanguine sauve chaque jour des vies, et ce depuis un siècle. Sans elle, beaucoup de progrès médicaux et chirurgicaux n’auraient pas été possibles. Elle n’existe que parce qu’une partie de l’Humanité accepte de donner son sang, c’est-à-dire un peu d’elle-même, pour venir en aide à une autre.

L’association ‘’Action pour la Culture du Développement entend, par cette opération, collecter une cinquantaine de poches de sang, afin de contribuer à endiguer la situation plus ou moins alarmante qui prévaut au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori. Pour cela, des structures n’ont pas hésité à les accompagner dans cette quête de bien-être des malades. Médecins du Monde Espagne est l’une d’entre elles, qui, depuis plus de cinq ans, appuie l’association à travers la mise à disposition de la collation ; elle prend également en charge les sorties des agents de santé en assurant leurs déplacements sur les sites.

Donner son sang, c’est l’affaire de tous.

Le don de sang n’est pas l’opération la plus simple parce que, lorsqu’on n’en a jamais fait, on peut être hésitant. Mais pour peu que l’information nécessaire y relative soit donnée, l’hésitation cède la place à l’action. L’information, lorsqu’elle est suffisamment partagée, conduit inéluctablement à l’implication de tous les acteurs concernés. Dans le cas de cette opération, premiers responsables, enseignants et élèves du Lycée municipal se sont mobilisés pour rendre effective cette journée de bienfaisance, de sacrifice.

Estimant que c’est une initiative qui va permettre de sauver des vies, les premiers responsables de l’établissement ont fait de leur mieux pour accompagner ACD pour la réussite de l’opération. Et c’est le censeur en personne, Djibril KIEMTORÉ, qui était au four et au moulin pour faire en sorte que tout se déroule bien. « Lorsque la demande a été introduite, nous n’avons pas hésité un instant à leur accorder cette journée. Nous ne cesserons pas de sensibiliser. A tout élève qui est en âge de donner son sang, on va lui donner toutes les informations nécessaires pour l’encourager à faire le pas », laissera-t-il entendre, avant de se diriger à nouveau vers un groupe d’élèves pour les sensibiliser.

Enseignant au Lycée municipal de Dori, Arnaud NANÉMA, même s’il en est à son premier don de sang, dit avoir des proches qui en ont eu besoin à un moment donné, et c’est grâce au don d’autres personnes qu’ils ont été sauvés. Il ne doute donc pas que son geste pourra sauver des vies. A côté de ce dernier, il y avait Amadou DICKO, élève en classe de troisième. Trois semaines auparavant, il était informé d’une opération de don de sang pour les volontaires. Tout comme son enseignant, il n’a pas hésité une seconde à se faire prélever son précieux liquide, dans l’espoir qu’il sauvera des vies. « C’est la première fois que je le fais, et je trouve que c’est bien, parce qu’il y a des gens à l’hôpital qui en ont besoin », dit-il, tout en n’oubliant pas d’inviter ses camarades à en faire autant.

ACD, une véritable association d’utilité publique.

Abdoulaye SOURA est le président de cette association qui se bat depuis des années afin de permettre à plusieurs personnes malades de retrouver le sourire au niveau de la région du Sahel. Pour justifier la tenue d’une telle activité, il confie : « Chaque jour il y a des enfants qui meurent par manque de sang, et nous avons pensé qu’il est utile que beaucoup aient l’information pour pouvoir se décider à contribuer à la collecte et à la disponibilisation du sang au niveau de l’hôpital. Ce qui va permettre de prendre en charge très rapidement les enfants qui y arrivent malades par le fait du paludisme ou de la malnutrition qu’on connait au Sahel ici. »

Une initiative qui réjouit tout naturellement les agents venus pour la collecte du sang, comme c’est le cas d’Abdoulaye ZOROMÉ, technologiste biomédical au laboratoire du CHR de Dori. « L’association est un ancien partenaire, on peut dire que l’action est vraiment salvatrice. On remarque qu’elle consent des efforts pour permettre aux agents de santé de prendre en charge les cas d’anémie. Les collectes sont assez rares, alors que les besoins du CHR sont énormes. Mais nous pensons que cette opération pourra contribuer un tant soit peu à soulager des patients, notamment au niveau de la pédiatrie et de la maternité. Donner son sang est un sacrifice, j’invite alors les personnes qui hésitent à franchir le pas pour qu’ensemble nous puissions sauver ceux et celles qui sont dans le besoin. »

Une opération qui s’étend sur toute l’année.

A la différence d’autres structures qui organisent des opérations de don de sang une ou deux fois l’an, ACD compte bien aller au-delà, à travers une campagne s’étendant sur les douze mois de l’année. Après avoir été en relation avec tous les établissements pour faire la sensibilisation, l’association espère que chaque établissement se décidera et fixera une date pour la collecte.
Des élèves attendant de donner leur sang.
Une fois les lycées provincial et municipal de Dori couverts, M. SOURA et son équipe, grâce toujours à l’appui de leurs différents partenaires, visiteront d’autres établissements scolaires qui viendraient à se signaler.

En attendant cette réponse favorable desdites structures, le président de l’association lance un appel aux élèves, et même au-delà, celui d’être consciencieux, armés de courage pour aider les autres, et ne pas hésiter à approcher ceux qui organisent les opérations de don de sang pour avoir la bonne information afin de pouvoir prendre la bonne décision. Car c’est « 10% de sang donné pour 100% de vie sauvée ».

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits