Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Région du Nord : Une Journée communale de la jeunesse pour promouvoir la (...)
Région du Nord : Une Journée communale de la jeunesse pour promouvoir la cohésion sociale à Kaya

L’Alliance technique d’assistance au développement (ATAD) a organisé, ce mercredi 22 septembre 2023, à Kaya, une conférence publique à l’occasion de la Journée communale de la jeunesse. Avec l’appui financier de la Banque mondiale, cette initiative du Gouvernement burkinabè est placée sous le thème :« Le rôle des jeunes dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale ».

L’objectif de cette journée communale est de promouvoir la cohésion sociale et la paix au sein des populations. Il s’agit d’interpeller et d’exhorter la jeunesse à assumer sa place et son rôle dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble au Burkina Faso, vu que l’apparition et l’exacerbation des phénomènes tels que le terrorisme et l’extrémisme violent menacent la stabilité et la cohésion sociale au Burkina en général et dans la région du Centre-Nord en particulier.

En effet, la notion de la cohésion sociale repose sur quatre éléments clés, à savoir la participation, la solidarité, les liens et la citoyenneté. Ces éléments représentent les dimensions invisibles du bien-être citoyen et les conditions pour une solution pacifique aux conflits sociaux, a décliné le conférencier, Fayçal BANGRÉ.

Les participants.

Développant le thème Rôle des jeunes dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale, il affirme que la cohésion sociale peut être décrite en deux dimensions principales : la verticale et l’horizontale. Pour lui, la dimension verticale, axée sur l’État, renvoie à la cohésion sociale entre les citoyens, où les perceptions et les comportements traduisent la confiance dans les institutions. Il indique que la dimension horizontale, centrée sur la société, fait référence à la cohésion sociale entre les citoyens et au sein des groupes entre eux.
A lire aussi : Kaya : impact de la veille citoyenne sur la gouvernance démocratique

Par ailleurs, la construction d’une nation est une œuvre de longue haleine et passe par l’éducation de toutes les couches sociales à la tolérance et à la paix. Il s’agit, d’une part, d’inculquer aux citoyens, particulièrement à la jeunesse, le sentiment d’appartenance à une nation commune, de leur apprendre à être tolérants et à vivre en paix et, d’autre part, de les amener à admettre que la paix naît de la tolérance et de la solidarité, d’une vie commune fondée sur la justice, le respect mutuel et la moralité publique.

Fayçal BANGRÉ, conférencier.

La viabilité et la stabilité de la nation s’appuient sur le respect des droits humains et sur la capacité de la justice à garantir la sécurité, la liberté et l’égalité de tous les citoyens.

Pour certains participants comme Yacouba OUÉDRAOGO, conducteur, le modèle de justice au Burkina ne correspond pas à nos réalités, étant donné que la justice au Burkina est le plus souvent une source de discordes dans la société. Par contre, Ben SEBGO, étudiant en histoire, indique que c’est un manque de connaissances sur les droits et les devoirs qui fait penser que la justice au Burkina ne répond pas à notre réalité.

Rappelons que la Journée communale de la jeunesse 2023 a été commémorée du mercredi 20 au vendredi 22 septembre à Kaya. Les jeunes se sont mobilisés pour une journée de salubrité et de Maracana pour la cohésion sociale.

Pélagie TALO, Observatrice Civitac, Kaya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité