Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina Faso/Santé : « Nous avons déjà enregistré 3 cas de dengue », Dr Cheick (...)
Burkina Faso/Santé : « Nous avons déjà enregistré 3 cas de dengue », Dr Cheick Omar SANOGO, médecin-chef du district sanitaire de Sapouy

La dengue est une maladie virale qui sévit actuellement au Burkina Faso. À la date du 11 septembre 2023, le ministère de la Santé enregistrait 31 décès et 8 355 cas suspects, dont 8 335 cas probables. Alors, qu’est-ce que la dengue  ? Quel est son mode de transmission ? Quel est le traitement de la dengue ? Quelles sont les précautions à prendre ? Le médecin-chef du district (MCD) de Sapouy, Dr Cheick Omar SANOGO, répond à ces questions dans cette interview réalisée le 26 septembre 2023.

Civitac : Bonjour, Docteur. Nous entendons parler de la dengue ou palu dengue. Qu’est-ce que la dengue ?
Dr Cheick Omar SANOGO : L’appellation palu dengue n’est pas correcte. Le paludisme et la dengue sont deux maladies différentes. La dengue est une maladie causée par un virus transmis par des moustiques du genre Aedes ou moustique tigre. Le moustique tigre est différent de l’anophèle femelle, qui transmet le paludisme. La dengue est caractérisée par une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures, des nausées, des éruptions cutanées et des douleurs au niveau des orbites. Elle a les mêmes symptômes que le paludisme, voilà pourquoi il faut aller en consultation dès l’apparition des symptômes pour une meilleure prise en charge.

Est-ce que dans la province du Ziro, et particulièrement dans la commune de Sapouy, vous avez enregistré des cas de dengue à ce jour ?
Oui, nous avons enregistré des cas de dengue dans la commune de Sapouy. Nous avons déjà enregistré trois cas de dengue. La maladie est belle et bien là et ce n’est pas à négliger.

Comment se fait la transmission de la maladie ?
La dengue se transmet par la piqûre des moustiques. Elle ne se transmet pas comme la toux, mais comme le paludisme, à travers les piqûres des moustiques.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter la piqûre du moustique tigre ?
Pour éviter les piqûres du moustique tigre, il faut dormir sous une moustiquaire imprégnée. Nous distribuons les moustiquaires imprégnées gratuitement et cela permet de prévenir la dengue et le paludisme. Il faut garder son domicile sain (éviter les eaux stagnantes, couvrir les réserves d’eau), porter des habits qui couvrent le corps surtout en soirée. Le moustique tigre pique même en journée, donc de jour comme de nuit, il faut utiliser des pommades répulsives, des insecticides.

Docteur, est-ce qu’il existe de cas graves pour la dengue  ?
Lorsque le diagnostic n’est pas effectué rapidement pour une prise en charge, la dengue peut entraîner des complications, comme des hémorragies, des difficultés respiratoires et même la mort. Ce n’est pas une maladie à prendre à la légère.

Visuel de sensibilisation sur la dengue du ministère de la Santé.

La dengue a-t-elle un traitement spécifique comme des vaccins ou des comprimés ?
La dengue n’a pas de traitement spécifique comme le paludisme. Le traitement est symptomatique, c’est-à -dire que les médicaments sont prescrits en fonction des symptômes que le patient présente.

Quel appel avez-vous à lancer à la population sur la dengue ?
J’aimerais inviter la population sur l’utilisation des moustiquaires imprégnées. Dormir sous une moustiquaire permet de se protéger contre la dengue et le paludisme. Que chacun veille à garder son environnement sain, si possible mettre des grilles anti moustiques aux niveaux des fenêtres et des portes. Ensuite, lorsqu’un individu présente les symptômes de la maladie, qu’il aille se faire consulter au plus vite pour éviter les complications. Enfin, nous invitons la population à se rendre dans les centres de santé pour de plus amples informations sur la maladie.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité