Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Rentrée scolaire Burkina Faso : la Fondation Slamazone aux côtés des (…)
Rentrée scolaire Burkina Faso : la Fondation Slamazone aux côtés des orphelins et enfants démunis

La Fondation Slamazone a tenu la 3e édition du projet « l’École pour tous », le samedi 30 septembre 2023, à Ouagadougou. Pour cette édition, une centaine d’enfants démunis ont reçu des fournitures scolaires. L’éducation c’est la base de tout », dit-on. C’est conscient de cela que la Fondation œuvre depuis trois années à accompagner les enfants en situation précaire.

Pour cette 3e édition, une centaine d’enfants issus de deux associations, à savoir l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB) et l’Association vivre comme les autres, ont bénéficié d’un appui, afin d’entamer en beauté la rentrée scolaire 2023-2024 qui s’annonce.

« Le projet ‘l’École pour tous’ est un projet dont l’objectif est de dire aux gens que ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on n’a pas droit à l’éducation, ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne doit pas aller à l’école », a lâché de prime abord Ibrahim ZERBO, Secrétaire général de la Fondation Slamazone.

Ibrahim ZERBO, Secrétaire général de la Fondation Slamazone.

Kits scolaires, livres, cahiers, frais de scolarité et bien d’autres fournitures scolaires étaient les composants de ce don. Pour les bénéficiaires, c’est une épine qu’on vient d’enlever de leurs pieds, au regard des conditions assez difficiles qu’ils rencontrent quand il s’agit de scolariser les enfants de leurs associations.

« Les enfants handicapés de façon générale, et particulièrement les enfants atteints d’albinisme, sont des enfants qui ont beaucoup de difficultés dans le domaine de l’éducation. Difficultés dans le sens que beaucoup de familles sont des familles défavorisées, ce qui fait que quand il n’y a pas assez de moyens pour inscrire tous les enfants à l’école, on préfère mettre l’accent sur l’enfant qui n’a pas d’handicap, alors que les enfants albinos doivent être prioritaires à notre sens.

Aujourd’hui, l’éducation des enfants albinos est la clé de leur survie, parce qu’un enfant qui est allé à l’école, ça lui donne la chance d’avoir une bonne éducation, d’avoir des diplômes qui peuvent lui permettre de vivre un jour dans des conditions qui le mettent à l’abri du soleil. On n’éprouve que de la joie envers la Fondation Slamazone », s’est exprimée Maïmouna DÉMÉ, présidente de l’AFAB.

Maïmouna DÉMÉ, présidente de l’AFAB.

Même son de cloche au sein de l’Association vivre comme les autres, à écouter sa présidente, dame OUÉDRAOGO, née Fatimata KABORÉ. Dans son association, qui compte 106 orphelins et enfants démunis, elle est plus souvent confrontée à un manque de moyens pour assurer l’éducation de ces derniers. Elle accueille donc ce geste à bras ouverts.

« Je suis très contente ce matin pour ce don qu’on a reçu, parce qu’on en avait vraiment besoin. On a beaucoup d’enfants orphelins, d’enfants démunis, et le manque de scolarité fait que d’autres n’arrivent pas à aller à l’école », s’est-elle confessée.

Cette 3e édition a vu le jour grâce à l’accompagnement de la Sonabel. D’entrée, le représentant du DG de la Sonabel a salué la pertinence du projet, tout en rappelant le rôle prépondérant qu’occupe l’éducation dans nos contrées.

« C’est une très belle initiative, parce que personne ne doit être laissé à l’écart. Dans la vie des Hommes, nous devons toujours regarder devant et derrière, pour savoir qui sont ceux qui sont devant et qui sont ceux qui sont derrière, de sorte à ne pas laisser quelqu’un en marge », a mentionné Jules GANDÈMA, de la Direction de la communication de la Sonabel, représentant le DG.

Clarisse KABORÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité