Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Sapouy : Plan Burkina célèbre la Journée internationale de la jeune (...)
Sapouy : Plan Burkina célèbre la Journée internationale de la jeune fille

Le 11 octobre de chaque année marque la Journée internationale de la jeune fille. Le bureau de Sapouy de Plan Burkina a commémoré cette journée. Les filles membres des cellules de l’organisation, en collaboration avec les organisations de jeunesse de la province du Ziro, ont animé une conférence à la mairie de Sapouy le 11 octobre 2023. Elle s’est tenue sous le thème : « Briser les stéréotypes du genre : inspirez le potentiel illimité des jeunes filles ».

Mettre en évidence les défis auxquels les filles sont confrontées et susciter une réflexion collective sur les moyens de les surmonter, tels sont les objectifs de la conférence tenue lors de la célébration de la Journée internationale de la jeune fille. À cette occasion, les autorités de la province, la Direction provinciale des enseignements post-primaire et secondaire, Plan Burkina bureau de Sapouy et les jeunes filles elles-mêmes se sont penchés sur les stéréotypes de genre.

Ils ont également abordé les préjugés qui empêchent les jeunes filles de s’épanouir pleinement. Ils ont mis en évidence les inégalités d’accès à l’éducation, les rôles traditionnellement assignés aux filles et les pressions sociales qui limitent leurs possibilités.

Ollo DA, point focal Engagement jeunes de Sapouy et les participants lors de la conférence.

La conférence a de plus abordé les stéréotypes liés au choix de carrière. Les filles sont souvent encouragées à choisir des secteurs traditionnellement féminins, tels que les soins infirmiers ou l’enseignement, tandis que les domaines scientifiques, techniques et d’ingénierie leur sont souvent fermés.

Les intervenants ont partagé des exemples concrets de femmes qui ont brisé ces stéréotypes et ont réussi dans des domaines considérés comme masculins. Ils ont souligné l’importance de modèles de réussite pour inspirer les jeunes filles et les inciter à poursuivre leurs passions, indépendamment des attentes sociales.

Enfin, la conférence a souligné l’importance du soutien familial et communautaire dans la lutte contre les stéréotypes. Il est essentiel que les parents, les enseignants et les membres de la communauté encouragent les filles à poursuivre leurs rêves et à défier les normes de genre restrictives

L’événement organisé par le bureau de Plan international à Sapouy a permis de créer un espace de dialogue, de partage et d’apprentissage, plaçant ainsi les jeunes filles au cœur de la discussion sur les droits des femmes et des filles.

Ollo DA, point focal Engagement jeunes de Plan Burkina bureau de Sapouy.

Ollo DA, le point focal Engagement jeune de Plan Burkina bureau de Sapouy, au sortir de la conférence, se dit satisfait. « Nous sommes ravi parce que les panelistes sont nos petites sœurs qui ont fait des recherches et qui sont venues donner ce qu’elles ont trouvé à leurs sœurs. Pour moi, si cette commémoration n’existait pas, il fallait l’inventer parce qu’elle nous a permis de toucher du doigt certaines réalités ».

« Ça nous a permis de voir et de comprendre qu’il y a des maux qui minent certaines filles dans cette localité de Sapouy. Elle nous aussi a permis, en tant qu’ONG, de mieux revoir nos projets et programmes pour mieux dresser nos difficultés. Ce fut vraiment un waouh », a-t-il conclu.

Saïba ZOROMÉ, haut-commissaire de la province du Ziro.

Saïba ZOROMÉ, haut-commissaire de la province du Ziro, patron de la cérémonie, a indiqué que son service est disponible pour accompagner les jeunes filles de la province. « Nous avons déjà des structures qui sont disponibles à les accompagner comme la Direction provinciale de l’action humanitaire, la Direction provinciale des enseignements post-primaire et secondaire, la Direction provinciale de la jeunesse. Elles peuvent les accompagner en termes de sensibilisation, d’éducation et de mise en œuvre de bonnes pratiques. Nous pouvons également orienter les filles vers des structures qui peuvent les accompagner dans la prise en charge de leur scolarité et leur bien-être pour leur permettre de se focaliser sur leurs études ».

Il a par ailleurs invité les filles à l’apprentissage de métiers et à entreprendre en plus des études. L’innovation majeure de la célébration de cette année, selon le point focal Engagement jeunes de Plan Burkina bureau de Sapouy, est l’organisation de cette journée à 80% par les jeunes filles de Sapouy. Les filles, en plus de cette conférence, ont eu droit à une course cycliste, une séance d’aérobic et un théâtre.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Le Fonds minier de développement local : un levier pour le développement local, expliqué aux acteurs du Centre-Sud
Le lundi 8 juillet 2024, Manga, chef-lieu de la région du Centre-Sud, a accueilli un atelier régional dédié à la vulgarisation du guide d’utilisation du Fonds minier de développement local (FDML). (...) Lire la suite
Burkina Faso : Le sport comme vecteur de rassemblement et de cohésion sociale à Laye
Le samedi 6 juillet 2024, le Préfet/Président de la Délégation spéciale de Laye a patronné la finale de la première édition de la Coupe de la fraternité de Boulala sur le terrain dudit village. Placée (...) Lire la suite
Burkina Faso : Le Centre-Sud se dote d’un plan de santé ambitieux
Ce mardi 9 juillet 2024, dans la salle de réunions du Gouvernorat de Manga, l’avenir sanitaire du Centre-Sud du Burkina Faso a connu une étape cruciale. Sous la présidence de Massadalo Yvette (...) Lire la suite
Toute l'actualité