Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Développement local : Humanité et Inclusion s’engage aux côtés des femmes et (...)

Développement local : Humanité et Inclusion s’engage aux côtés des femmes et jeunes de Dori

L’objectif général du projet ‘’Développement Local Inclusif (DLI)’’ consiste à renforcer le leadership féminin, la stabilité et la cohésion sociales. Et pour cela, il faut au préalable accroître, d’une part, la participation des groupes vulnérables à la gouvernance locale, et, d’autre part, favoriser un meilleur accès à l’information des jeunes et des femmes et leurs concertations sur les problématiques liées au contexte. Pour atteindre tous ces objectifs, il sied donc de permettre aux personnes concernées de connaître les lois régissant le fonctionnement de leurs organisations, mais également d’être éclairées sur leurs rôles et responsabilités en tant que membres de ces structures de développement local.

Vue d’ensemble des participants à la formation.

La nouvelle loi OHADA

La première communication de la formation a été assurée par Alexis TOÉ, directeur provincial de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Séno. L’exposé de ce dernier a été consacré à l’acte uniforme relatif au droit des sociétés coopératives, lequel acte a été négocié en 2010 par l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) et entré en vigueur en 2011. L’acte en question réglemente les modes de constitution, de fonctionnement, de dissolution et de liquidation des sociétés coopératives existantes ou à créer dans l’espace OHADA - qui regroupe 17 pays.
Il consacre les sociétés coopératives comme étant des « groupements de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux, culturels communs, au moyen d’une entreprise dont la propriété et la gestion sont collectives et où le pouvoir est exercé démocratiquement et selon les principes coopératifs ». Ces principes sont l’adhésion volontaire et ouverte à tous, le pouvoir démocratique exercé par les coopérateurs, la participation économique des coopérateurs, l’autonomie et l’indépendance, l’éducation, la formation et l’information, la coopération entre organisations à caractère coopératif, l’engagement volontaire envers la communauté.
Ce nouvel acte présente d’énormes avantages pour toutes les personnes qui se sont constituées ou qui se constitueraient en sociétés coopératives. La nouvelle législation, en effet, donne la possibilité aux sociétés coopératives d’exercer dans toutes les branches de l’activité humaine. Les réglementations nationales existantes doivent également disparaître ou s’adapter comme complément à l’acte uniforme.

Les rôles et responsabilités de chaque membre expliqués

« Il nous fallait cette formation. Elle a apporté des connaissances aux femmes, sur leurs rôles et responsabilités. Avant on avait des femmes dans le bureau qui ne connaissaient pas leurs rôles et responsabilités. Mais grâce à cette formation, je pense que chaque femme connait désormais sa place en tant que membre du bureau. » Cette déclaration de Fadima Boureima DICKO, coordonnatrice départementale des femmes de Dori, en dit beaucoup sur la pertinence du choix de se pencher sur les rôles et responsabilités des membres d’une coopérative. Pour cette partie de la formation, Humanité et Inclusion a fait appel au service provincial du Séno en charge de la femme, de la solidarité nationale et de la famille.
Contrôleur d’éducation féminine à la Direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale et de la famille du Séno, Abdoulaye SORÉ, par ailleurs communicateur au deuxième jour de la formation, affirme que le choix d’un tel contenu s’explique par le fait que ce besoin au niveau des femmes a été ressenti lors des activités antérieures. Selon lui, « il y a certaines qui ne maîtrisaient pas leurs rôles et responsabilités et l’O.N.G. Humanité et Inclusion a bien voulu que l’on revienne sur ces aspects ». Tous les treize postes qui composent le bureau d’une coopérative ont été passés au peigne fin, afin de permettre aux participants de savoir ce que la position de chacun dans le bureau lui confère comme droits et devoirs.
A l’issue de cette formation, ce sont des femmes et des jeunes qui repartent bien imprégnés des dispositions de l’acte uniforme relatif aux sociétés coopératives, et de leurs rôles et responsabilités en tant que membres de bureau de ces structures. On peut dire qu’ils sont désormais à même de contribuer à impulser une véritable dynamique de développement de leurs localités respectives, car nous avons tous le devoir de participer, à quelque niveau que ce soit, à l’émergence de notre pays.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

Journée de dialogue OSC-élus locaux

Le 12 novembre 2020 à Titao.

Forum provincial de reddition des comptes du conseil régional du Nord

Du 11 au 12 novembre 2020 à Gourcy.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits