Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Développement communautaire participatif : le Laboratoire Citoyennetés (...)
Développement communautaire participatif : le Laboratoire Citoyennetés renforce les capacités d’OSC sur la mobilisation de ressources financières

Le Laboratoire Citoyennetés a organisé, en partenariat avec Solidar Suisse, un atelier les 17 et 18 octobre 2023 à Loumbila, dans le Plateau-central. Cette activité a regroupé les Organisations de la société civile (OSC) et les radios locales partenaires du programme « Développement communautaire participatif dans le Plateau-central et la Boucle du Mouhoun ». Ces acteurs ont été formés sur la démarche et les techniques de mobilisation des ressources financières auprès des partenaires techniques et financiers.

Dans son discours d’ouverture, Seiba COMPAORÉ, président de la Délégation spéciale de Loumbila, a salué l’ensemble des participants qui, au-delà des contraintes de temps, ont tenu à effectuer le déplacement pour suivre ce renforcement de capacités. Il n’a pas manqué de remercier le Laboratoire Citoyennetés et le partenaire financier Solidar Suisse pour le choix de la commune pour l’organisation de cet atelier.

Dans un monde en constante évolution des organisations et des initiatives sociales, la mobilisation efficace de ressources est cruciale pour soutenir les projets et les causes. Un atelier de renforcement de capacités a été organisé pour enseigner des techniques de pointe dans ce domaine vital. Cet article explore les tenants et les aboutissants de cet atelier, mettant en lumière son impact sur les participants et les communautés qu’ils servent.

Le présidium.

L’atelier a couvert un large éventail de sujets, allant de la définition de ressources, de la collecte de fonds traditionnelle aux nouvelles méthodes de financement participatif. Les participants ont eu l’opportunité d’explorer des études de cas inspirantes, d’engager des discussions interactives et de participer à des simulations pratiques pour affiner leurs compétences.

La première communication, administrée par Dieudonné ZONGO, consultant et représentant de Solidar Suisse, ont traité respectivement des questions de développement personnel, des principes de succès et partiellement de la mobilisation des ressources. Le consultant a d’abord mis la lumière sur les questions relatives à la puissance de pensée, « l’essence de l’homme ». Ensuite, le communicant a égrainé les différents types de pensées avant de mettre en exergue la façon d’améliorer la pensée et de réfléchir que sont :
• S’exposez à de nouvelles informations
• S’exposez à de bons penseurs. : « Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps »
• Choisissez les bonnes pensées
• Implémentez vos meilleures pensées. Les idées sont souvent volatiles. Vous devez les mettre en action rapidement, avant qu’elles ne se « périment ». Il a terminé sa communication par un module succinct sur la mobilisation des ressources

Cette communication a permis de comprendre bon nombre de choses liées à la puissance de la pensée et les participants ont ainsi compris l’importance de la pensée pour une organisation qui veut être autonome.

Dieudonné ZONGO, représentant Solidar Suisse.

La deuxième communication est assurée respectivement par les représentantes de l’association DIAKONIA, Esther KY, et OXFAM, Franceline SAWADOGO. Celles-ci ont d’abord présenté leurs associations avant de rentrer dans les missions proprement dites de chaque association. Elles ont également échangé avec les participants sur des questions de recherche de ressources à travers leurs différentes organisations. Les communicantes ont partagé leurs expériences réussies dans la recherche des ressources. Elles ont évoqué les procédés pour avoir des financements de projet grâce à leur accompagnement. À la suite de leur brillant exposé, elles ont fait face à plusieurs questions, notamment celle liée à une éventuelle collaboration avec DIAKONIA et OXFAM. 

À cette préoccupation, la représente de l’ONG DIAKONIA a répondu qu’il y a plusieurs types de collaborations qui peuvent se faire avec DIAKONIA. Elle a ainsi invité toutes les personnes intéressées à se rendre au siège de l’ONG pour mieux comprendre les différentes collaborations qui existent. Les participants, à travers les réponses aux questions, ont pu avoir un certain nombre d’enseignements utiles et ont estimé être assez outillés pour répondre aux besoins en termes de recherches de collaboration et de ressources.

Esther KY, représentante de l’ONG DIAKONIA.

La troisième communication est assurée par Issaka KABORÉ, expert renommé dans le domaine de la collecte de fonds et de la mobilisation de ressources. Son expertise a été mise à profit pour guider les participants à travers les subtilités des relations avec les donateurs, la création de campagnes efficaces et l’utilisation intelligente des médias sociaux pour atteindre un public plus large. Trois grandes sessions ont fait l’objet de son exposé. Il est passé d’abord par : la problématique de la mobilisation des ressources financières pour les Organisations de la société civile. Ensuite, quelques pistes de solution pour une mobilisation efficace des ressources financières pour les réseaux d’Organisations de la société civile ont été égrainées. Et enfin, il a décortiqué les éléments clés d’un dossier de demande de subvention.

Issaka KABORÉ, consultant.

L’atelier a rassemblé un groupe diversifié de participants, comprenant des représentants des réseaux d’OSC, membres des radios partenaires. Cette diversité a favorisé un échange dynamique d’idées et d’expériences, enrichissant ainsi l’apprentissage de tous.

Les participants, après l’atelier, étaient extrêmement positifs. Beaucoup ont exprimé avoir acquis une vision nouvelle et inspirante sur la manière de mobiliser des ressources. Ils ont même promis de mettre en pratique des techniques apprises pour le bonheur de leurs différentes organisations, pour obtenir des résultats prometteurs pour leurs initiatives respectives.

Une seconde vue des participants.

L’impact de cet atelier ne se limite pas seulement aux participants. Les communautés bénéficiaires des projets de ces participants commenceront également à ressentir les effets positifs de ce renforcement de capacités une fois de retour à la base.

Cet atelier de renforcement de capacités sur les techniques de mobilisation de ressources a été bien plus qu’une simple réunion éducative. Il a été un catalyseur qui permettra un changement, permettant aux participants de transformer leurs visions altruistes en actions tangibles. Alors que ces individus et organisations continuent d’appliquer ces nouvelles compétences, l’avenir semble prometteur pour un soutien accru aux causes humanitaires et sociales à travers le monde.

Une capsule de l’intervention de Dieudonné ZONGO, representant Solidar Suisse.

Abdramane ZERBO, Observateur Civitac, Plateau-central

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité