Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina Faso : La Commission épiscopale Justice et Paix a lancé le projet « (...)
Burkina Faso : La Commission épiscopale Justice et Paix a lancé le projet « Contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso »

La Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina) a tenu un atelier le vendredi 27 octobre 2023 à Ouagadougou pour le lancement et l’appropriation du projet « Contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso ». C’est un projet mis en œuvre en collaboration avec le Laboratoire Citoyennetés et la Fondation Hirondelle et co-financé par l’Union européenne et la Coopération suisse au Burkina Faso.

Depuis quelques années, la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina) a fait le choix d’inscrire la question du foncier dans son champ d’action en vue de participer à la promotion de la paix, du vivre-ensemble et de la cohésion sociale. C’est dans le cadre de ses missions que la CJP-Burkina a élaboré un projet dénommé « Contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso » afin de contribuer au renforcement de la cohésion sociale par l’influence des OSC et des médias sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques d’accès équitable à la terre d’ici à 2026. Un projet qui s’inscrit dans le programme FASOVEIL dont l’objectif est de contribuer à renforcer la culture démocratique à travers l’exercice de la redevabilité citoyenne portée notamment par les jeunes et les femmes, en faveur de l’intérêt général et de la paix sociale.

Le présidium composé du Secrétaire général de la CJP-Burkina, Abbé Hermann OUÉDRAOGO (à l’extrême gauche), du chargé de mission du ministre de la Cohésion sociale, Yves KABORÉ (au milieu) et du représentant du LC, Babou ZIO (à l’extrême droite).

Après la cérémonie d’ouverture, ponctuée par le mot de bienvenue du Secrétaire général de la CJP-Burkina, abbé Hermann OUÉDRAOGO, le représentant du Laboratoire Citoyennetés (LC), Babou ZIO, dans son allocution, a félicité la CJP pour cette initiative salutaire et marqué le soutien du LC dans cette lutte collective. Le chargé de mission du ministre en charge de la Cohésion sociale, Yves KABORÉ, a aussi marqué cette cérémonie par sa présence.

L’atelier de lancement s’est déroulé en deux phases essentielles. D’une part, il a été question d’échanger sur les nouvelles dispositions en matière de promotion immobilière et les éventuels impacts de cette réforme sur la cohésion sociale. Toutes ces présentations ont été suivies d’échange avec les participants afin de recueillir leurs questionnements, observations et recommandations.

Les participants à l’atelier de lancement.

Il s’est agi, d’autre part, de faire une présentation générale du projet (contexte, composantes, objectifs, résultats, activités, zones d’intervention, stratégie d’intervention, acteurs clés). Cette phase a permis de faire une appropriation effective du projet.

D’après le Secrétaire général de la CJP-Burkina, abbé Hermann OUÉDRAOGO, le projet sera mis en œuvre dans les communes de Fada N’Gourma, Ouahigouya et Kampti. Trois critères essentiels ont motivé le choix de ces zones d’intervention. Il s’agit de l’évolution des conflits liés au foncier ; de l’accessibilité des communes par rapport au contexte sécuritaire et de la pression foncière liée au nombre de PDI reçues dans ces communes ; et de l’exploitation anarchique et artisanale des ressources minières.

Le Secrétaire général de la CJP-Burkina, abbé Hermann OUÉDRAOGO.

Ainsi, selon abbé Hermann OUÉDRAOGO, durant ces quatre années de mise en œuvre, il sera question de sensibilisation sur le terrain pour que les populations s’approprient le projet. « Nous allons aussi nous appuyer sur les structures qui existent déjà, suivre l’action menée par ces structures, évaluer et à terme proposer des réformes, des changements au niveau des politiques publiques », a-t-il indiqué.

Le SG de la CJP a terminé en remerciant le Laboratoire Citoyennetés, la Fondation Hirondelle, la Coopération suisse, l’Union européenne dont les actions conjuguées ont permis à ce projet de voir le jour.

Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sapouy : le lycée départemental tient sa Journée Culturelle 
Le bureau des élèves du lycée départemental de Sapouy ont tenu leur journée culturelle. C’était le 22 mai 2024 au sein du lycée. Cette célébration a pour objectif de permettre aux élèves de se recréer (...) Lire la suite
Finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy : la 2de A4 s’impose face à la 3ᵉ B
Les élèves de la classe de 2de A4 remportent la finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy. Ils se sont imposés face aux élèves de la classe de 3ᵉ B à la séance des (...) Lire la suite
Foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, session 2024 : 750 millions de francs CFA d’épargne cumulée
Une foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, organisée par l’ONG Plan International Burkina Faso, bureau du Centre-Est basé à Koupéla, s’est tenue le samedi 18 mai 2024 à Zaogo, dans la (...) Lire la suite
Toute l'actualité