Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La gouvernance à l’épreuve des questions sociales

La gouvernance à l’épreuve des questions sociales

Dans le cadre des activités de lancement du projet EcoMédias de l’UNALFA, il s’est tenu, le 29 janvier 2019, un panel sur la gouvernance à l’épreuve de certaines problématiques sociales telles que la corruption, le rôle du citoyen dans la gouvernance et l’exploitation du dividende démographique. Ce panel, auquel étaient conviés les médias et les OSC partenaires dudit projet, avait pour objectif de mieux outiller les participants par rapport au traitement de ces questions.

Il est connu de tous que le développement repose sur la bonne gouvernance, et les éléments clés qui favorisent cette gouvernance sont, entre autres, la transparence dans la gestion des affaires publiques et la redevabilité. Dans le contexte postinsurrectionnel où se trouve notre pays, ces éléments font de plus en plus l’objet de plusieurs débats publics. Cependant, comment promouvoir cette gouvernance dans une société où la corruption gagne du terrain ? où les citoyens sont plus regardants sur leur droit que sur leur devoir ? où le croît démographique est inquiétant ?
Ce panel a été le lieu pour les participants de trouver des réponses aux interrogations sus-citées, grâce à l’apport de quelques personnes ressources. Ainsi, le Secrétaire exécutif du Ren-Lac, Dr Claude Wetta, a, dans sa communication, développé les liens entre la corruption et la bonne gouvernance économique. La corruption est perçue comme un fléau, une gangrène qui est en train de détruire notre société si on n’y prend garde. Elle favorise d’importants détournements de ressources financières qui sont en déphasage avec la bonne gouvernance. Afin d’extraire ces malversations du système de gestion des affaires publiques, il importe de promouvoir la transparence, liée à la vulgarisation de l’information.
Par ailleurs, la consolidation des relations entre les gouvernants et les citoyens semble être une priorité pour les démocraties, même si par moments on reproche aux gouvernants d’être distants de la population. Cela peut survenir quand l’une des parties prenantes, en l’occurrence les citoyens, est plus focalisée sur son droit que sur son devoir. De ce constat, on déplore une certaine conflictualité entre ambitions personnelles et engagements. Afin de situer le rôle de ceux-ci dans la gouvernance, le Laboratoire Citoyennetés a présenté une communication aux participants par la voix de son Secrétaire permanent, Armand Joseph Kaboré, sur le thème : « Rôle des citoyens dans la gouvernance ».
A sa suite, Dr Georges Guiella, démographe et enseignant-chercheur à l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université de Ouagadougou, a expliqué, dans sa communication sur le thème : « Population et gouvernance », le concept de dividende démographique, qui se résume au fait que la structure de la population par âge doit être conçue de telle sorte que la population dépendante (surtout les enfants de moins de 5 ans) soit moins nombreuse que celle active. En plus, selon le communicateur les efforts de développement doivent passer par l’amélioration de la santé, de l’éducation, de l’économie et de la gouvernance.

Moné Anaïs, Observatrice Civitac du Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits