Vous êtes ici: Accueil > Actualité > 20 ans au service de la gouvernance locale et de la participation citoyenne (...)
20 ans au service de la gouvernance locale et de la participation citoyenne : le Laboratoire Citoyennetés fait un bilan

Pour marquer ses 20 ans d’existence (qui seront célébrés en 2024), le Laboratoire Citoyennetés (LC) a prévu un certain nombre d’activités, parmi lesquelles la réalisation d’un mémorandum. À cet effet, il a tenu un atelier avec ses partenaires ce mardi 7 novembre 2023 à Ouagadougou. Cette rencontre a eu pour objectif global de recueillir les opinions des partenaires du LC sur son rôle dans l’avancée de la décentralisation au Burkina Faso et dans la sous-région.

Le mémorandum est un document qui vise à éclairer la vie du Laboratoire Citoyennetés, c’est une capitalisation des expériences (succès et défis) durant ses 20 années d’existence. Il comprend le volet documentaire et le volet témoignage.

C’est dans cette optique qu’a été initié cet atelier de production en vue de s’entretenir avec les partenaires du LC qui l’ont vu naître et/ou grandir, qui l’ont vu évoluer et travailler sur le terrain.

L’atelier s’est déroulé sous forme de brainstorming. Il a regroupé les anciens maires et élus locaux (collectivités territoriales), les services techniques déconcentrés, les OSC (représentants de faîtières des OSC et OSC prises individuellement), les radios et les délégués Civitac.

Les échanges ont été conduits à partir de guides d’entretien qui ont précédemment été élaborés par un comité restreint de travail. Ce comité est composé de 3 membres (dont 2 membres fondateurs), il s’agit du Pr Paul KIEMDÉ, d’Armande SAWADOGO et d’Éliane B. ZONGO, tous consultants du LC.

Pr Paul KIEMDÉ, membre du comité restreint de production du mémorandum.

Les partenaires du LC ont dans un premier temps été répartis en deux groupes de travail (le groupe des collectivités territoriales et services déconcentrés et celui des OSC, radios et Civitac). Ils ont donné leurs opinions sur la contribution du LC à l’évolution des idées pour faire avancer la décentralisation et la citoyenneté. Ils ont aussi donné leurs avis sur la manière dont ils voient le « devenir du LC » au cours des 20 prochaines années dans le contexte politique actuel du Burkina Faso. Il y a ensuite eu la séance plénière de discussion et d’échanges collectifs.

Il ressort de ces échanges, selon les partenaires du LC, un bilan plutôt positif.

Le groupe 2 (OSC + radios + Civitac) en pleine discussion.

Tous sont unanimes du rôle incontournable du LC dans la promotion de la gouvernance locale et de la participation citoyenne à travers l’appui qu’il offre à ses partenaires.

En termes d’initiatives du LC dans ses communes d’intervention on peut citer la mise en œuvre de la charte de bonne conduite dans les établissements de Koudougou à travers l’Association Retour aux sources, partenaire du LC ; la synergie des radios qui a permis la synchronisation des émissions pour toucher le maximum de citoyens, les retransmissions des sessions communales, les journées de redevabilité, l’édition de bulletins d’information, les formations diverses et renforcements de capacités au profit des OSC, des collectivités, des radios, etc.

Des anecdotes, des histoires entre les partenaires et le LC ont aussi enrichi cette journée et arraché de fous rires aux participants.

L’ancien maire de Koudougou, Maurice Mocktar ZONGO à droite et à gauche Alphonse ZONGO de l’association Retour aux sources.

L’œuvre humaine n’étant guère parfaite, des points noirs et zones d’ombre qui entravent par moments la collaboration efficace et efficiente entre le LC et ses partenaires n’ont pas manqué d’être relevés, et ce dans le but d’être améliorés. Les préparatifs continuent, rendez-vous à la conférence internationale pour le 20e anniversaire du Laboratoire Citoyennetés, qui aura lieu en février 2024.

Rosine LOMPO, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sécurité et Malnutrition au Burkina : InnoFaso apporte sa contribution pour la lutte contre la malnutrition en période de crise sécuritaire
InnoFaso, entreprise agroalimentaire de droit burkinabè, a organisé ce vendredi 7 juin 2024 à Ouagadougou, un panel sous le thème : « Défis sécuritaires et lutte contre la malnutrition au Burkina Faso (...) Lire la suite
Burkina Faso : L’officialisation des langues nationales au cœur de la rentrée scientifique du Cercle national de linguistique
La rentrée scientifique du Cercle National de Linguistique (CNL) a été marquée ce jeudi 6 juin 2024 à Ouagadougou par une conférence publique. Une occasion pour les panélistes d’aborder la question de (...) Lire la suite
Burkina Faso : Le Conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) tient sa première session ordinaire 2024
Le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) a dressé son bilan et ses perspectives, ce jeudi 6 juin 2024 à Ouagadougou. Ce sont en effets des gouverneurs de régions du Burkina qui se sont retrouvés (...) Lire la suite
Toute l'actualité