Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Commune de Bobo-Dioulasso : le cinéma en fête avec les deuxièmes Rencontres (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : le cinéma en fête avec les deuxièmes Rencontres cinématographiques de Sya

La date du 8 novembre 2023 a marqué le premier jour des Rencontres cinématographiques de Sya (RECIS), qui se sont étendues jusqu’au 12 novembre 2023. Cette édition, placée sous le thème : ‘’Cinéma et construction d’une mémoire et d’une identité’’, ambitionne la création d’un musée de l’image, de la photographie et de l’audiovisuel pour devenir un événement incontournable de la promotion du cinéma en Afrique et dans le monde.

Ce jeudi 8 novembre 2023, la cité de Sya a accueilli, dans la grande salle de la Maison de la culture, le lancement officiel des RECIS 2023, qui ont duré du 8 au 12 novembre 2023. Placées sous le thème : "Cinéma et construction d’une mémoire et d’une identité", ces deuxièmes RECIS ont débuté avec un symposium sur l’importance des archives dans la construction d’une mémoire collective, lequel a mis en lumière la perspective de la construction du musée de l’image, de la photographie et de l’audiovisuel.

Comme autres activités phares de ces rencontres, deux ateliers ont été organisés sous les thèmes de l’importance de la conservation et de l’archivage des films et des produits audiovisuels en ce 21e siècle et l’importance de la numérisation, de la restauration et de la conservation en ce 21e siècle. Enfin, une Mastercard était également au menu avant le début des différentes projections.

Un aperçu des participants.

Selon les propos de Soungalo DAO, superviseur général des RECIS 2023, représentant Kémidoué Éric BAYALA, président des RECIS, l’édition 2023 a réuni au total 60 films (longs métrages, courts métrages, documentaires, vidéos...) en compétition, issus d’une quinzaine de pays dans le monde, dont le Mali, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Congo-Brazzaville, la Centrafrique, le Cameroun, l’Afrique du Sud, le Cap-Vert, la Guadeloupe, la Martinique, la France, les États-Unis et, bien-sûr, le Burkina Faso.

Soungalo DAO, superviseur général des RECIS.

Outre la compétition, des projections ont été organisées en plein air dans plusieurs espaces de la ville. Selon le promoteur, les RECIS ont permis, entre autres, une rencontre entre cinéastes, professionnels, acteurs et personnalités administratives pour des échanges en vue de la troisième édition. « La philosophie des RECIS, c’est déjà que les films burkinabè soient représentés à 65% de la sélection », a-t-il ajouté.

Évariste POODA, conseiller technique du ministre de la Culture, de la Communication, des Arts et du Tourisme.

Évariste POODA, conseiller technique du ministre de la Culture, de la Communication, des Arts et du Tourisme, dans son propos, a estimé que chacun des participants sera la mémoire de l’autre. Pour cela, il a invité les participants à se rappeler les paroles suivantes : « La mémoire doit traverser le temps parce que le Burkina Faso doit être éternel alors. »

Il a estimé que le cinéma est capital, parce que le Burkina est un pays de cinéma. « Il est important qu’une ville comme Bobo-Dioulasso, qui est la capitale culturelle du Burkina, puisse abriter un événement d’envergure pour permettre de magnifier le cinéma au niveau décentralisé », a-t-il fait savoir. Cette cérémonie de lancement a pris fin avec un clap solennel et la projection d’un film burkinabè dénommé "Hakilitan" ou "Mémoire en fuite".

Le clap officiel d’ouverture des RECIS 2023.

Pour rappel, les premières Rencontres cinématographiques de Sya ont réuni au total 34 pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Quarante-trois (43) films et 9 vidéos ont pu compétir pour obtenir le Silure d’or dans les 5 catégories du concours. Les projections de films ainsi que les différents ateliers et formations ont généré 5 610 entrées durant ces rencontres. Quatorze (14) films ont reçu des prix ainsi que deux vidéos, et 6 Silures de reconnaissance ont été offerts aux partenaires.

D. Mouniratou GOUMBANÉ, Observatrice Civitac, Bobo-Dioulasso

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Gestion des collectivités : formation des membres de la Délégation spéciale du Centre-Sud
La Délégation spéciale régionale du Centre-Sud, dirigée par Massadalo Yvette NACOULMA/SANOU, a organisé un atelier de formation pour ses membres les 4 et 5 juillet 2024 à Pô, chef-lieu de la province (...) Lire la suite
Première session extraordinaire de la Délégation spéciale de Sapouy : la commune présente un taux d’hygiène de 26,2%
La commune de Sapouy présente un taux d’hygiène de 26,2%. C’est ce qui est ressorti lors de la première session extraordinaire de l’année 2024 de la Délégation spéciale. C’était le 12 juillet 2024, dans (...) Lire la suite
Le Fonds minier de développement local : un levier pour le développement local, expliqué aux acteurs du Centre-Sud
Le lundi 8 juillet 2024, Manga, chef-lieu de la région du Centre-Sud, a accueilli un atelier régional dédié à la vulgarisation du guide d’utilisation du Fonds minier de développement local (FDML). (...) Lire la suite
Toute l'actualité